La bourse est fermée

La fiche à signer avec votre artisan pour réaliser des travaux chez vous

Particuliers, vous allez petit à petit pouvoir faire reprendre certains travaux de construction ou de rénovation interrompus à cause du confinement. Mais avec des clauses très strictes, détaillées dans un nouveau guide de sécurité sanitaire. L’entreprise qui vient chez vous devra évaluer avec vous s’il est possible ou non de réaliser les travaux dans des conditions satisfaisantes. Votre artisan devra remplir et signer avec vous une fiche type (comportant dix clauses sanitaires à respecter). Celle-ci déterminera si le professionnel peut intervenir.

>> Télécharger le guide ici

Ces nouvelles règles étaient une condition sine qua non pour que les professionnels du bâtiment puissent reprendre leurs activités. L’objectif était évidemment d’assurer la sécurité des clients et des ouvriers sur place. Car c’était essentiellement pour cette raison que 80 à 90% des chantiers avaient jusqu’ici été arrêtés, d’après la Fédération française du bâtiment. “Le texte pourrait relancer 10 à 15% des chantiers à l’arrêt”, projette Henry Buzy-Cazaux, le président de l’Institut du Management des Services Immobiliers.

>> A lire aussi - Les professionnels du bâtiment veulent arrêter les chantiers, l’Etat refuse

Des chantiers examinés au cas par cas

Jusqu’ici, seules les “dépannages urgents” étaient assurés par les professionnels du bâtiment. Infiltration d’eau, remplacement de chaudière, fuite de gaz, panne d'ascenseur ou panne électrique majeure… Avec le nouvel accord trouvé entre les professionnels et les ministères du logement, du travail, de la santé et du transport, plusieurs travaux de construction et de rénovation pourraient donc être relancés. “Les professionnels examineront au cas par cas les chantiers qui pourront reprendre, et ceux qui ne le pourront pas”, nous explique Patrick Liebus, le président de la Capeb, le syndicat patronal des artisans du bâtiment. La reprise d’un chantier dépendra aussi, précise-t-il, de la disponibilité de masque et de matériel divers dont manquent pour le moment

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un maire du Nord décide de verbaliser les crachats et jets de gants ou masques dans la rue
Le versement des allocations sociales dans les bureaux de Poste s'annonce tendu
Apple va produire un million de masques par semaine
L'attestation de déplacement désormais sur smartphone, Disneyland Paris se sépare de ses intermittents... Le flash éco du jour
Coincés aux Maldives, de jeunes mariés risquent de finir sur la paille