Marchés français ouverture 7 h 28 min

Fibre : Patrick Drahi ou l'obsession de la propriété

latribune.fr

Être locataire des infrastructures des autres ? Très peu pour lui. Patrick Drahi le répète à qui veut l'entendre : le fondateur et chef de file d'Altice Europe, la maison-mère de SFR, cherche au maximum à avoir la main sur ses réseaux. C'est particulièrement vrai pour les réseaux de fibre optique, aujourd'hui en plein déploiement dans l'Hexagone. « Je ne veux pas être locataire sur le réseau des autres, insistait-il en juin 2016, lors d'une audition au Sénat. Ça ne me plaît pas. Je préfère être opérateur d'une infrastructure que je possède. »

Ainsi, SFR a longtemps déploré qu'Orange se soit taillé la part du lion dans le déploiement de la fibre dans les périphéries des grandes villes - ou zones dites « moyennement denses » (ZMD), qui regroupent près de 14 millions de locaux et habitations. Par le passé, l'opérateur historique et celui au carré rouge s'étaient partagés une grosse partie de la couverture de ces territoires. Orange avait glané 8 millions de locaux et habitations, contre 2 millions pour SFR. Après le rachat de SFR par Patrick Drahi, en 2014, ce dernier n'a eu de cesse de dénoncer ce partage, appelant à un rééquilibrage vis-à-vis d'Orange. Il n'a pas obtenu gain de cause. Mais le lobbying du fondateur d'Altice lui a permis, l'an dernier, de décrocher une proportion plus importante qu'avant des déploiements qu'il restait à attribuer en ZMD.

  • Lire aussi : Internet à très haut débit : nouvel accord entre Orange et SFR

Dans les campagnes et les zones peu peuplés de l'Hexagone, la donne est différente, mais l'appétit de Patrick Drahi pour la fibre reste le même. Dans ces territoires, qui rassemblent près de la moitié de la population, des opérateurs d'infrastructures déploient des réseaux de fibre pour le compte des collectivités avec le soutien financier de l'Etat, dont ils louent ensuite l'accès aux opérateurs de détail. Dans ces zones, Altice s'apprête à réaliser un  gros coup. La

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Fibre : Altice croque Covage pour 1 milliard d’euros
Aux Etats-Unis, Altice lance son offre mobile et casse les prix
Accord entre Orange et Altice pour la diffusion de BFMTV