La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    42 931,40
    -193,36 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

La Fiac reprend des couleurs pour cette édition 2021

·2 min de lecture

Après une éclipse de deux ans, la Foire internationale d'art contemporain investit le Grand Palais éphémère. Une édition 2021 qui fait la part belle à l'art brut et au design, sans oublier les stars des galeries et une pincée de polémiques.

"Cette édition est forcément différente des autres, mais ce n'est pas de compromis, au rabais" , assène Jennifer Flay, directrice artistique de l'événement.
Après l'annulation de l'année dernière et l'organisation d'une formule 100% en ligne en mars dernier, la Foire internationale d'art contemporain reprend cette année du 21 au 24 octobre une activité normale... ou presque.
Premier changement de taille à noter: le lieu. Le Grand Palais étant en travaux jusqu'en 2024, c'est dans la structure du Grand Palais éphémère que les exposants vont s'installer. "C'était prévu, mais pas sur fond d'épidémie, après une année blanche!, s'exclame Jennifer Flay, qui défend vigoureusement cette structure imaginée par l'architecte . Elle est esthétique, pratique et modulable, dans l'air du temps, puisqu'elle est également démontable, et nous avons négocié des espaces additionnels pour arriver à 18.000 m2 d'exposition."

Néanmoins, la taille des stands a dû être réduite pour faire de la place aux 171 exposants. Les plus grands espaces, occupés par les Gagosian, Perrotin et autres Thaddaeus Ropac, sont passés de 80 m2 à 66 m2 . Côté galeries toujours, l'édition 2021 est plus française (+ 9% d'exposants tricolores) que celle de 2019. Plus européenne aussi, la pandémie ayant empêché la venue de professionnels d'autres continents. Jennifer Flay a choisi de leur ouvrir le système de l'OVR (Online viewing rooms) testé en mars dernier: une quarantaine de galeries supplémentaires seront présentes de manière virtuelle.
De nouveaux arrivants, 32 au total, ont pu profiter des places ainsi libérées. C'est le cas de Christian Berst, défenseur de longue date de l'art brut. Après avoir participé à l'édition en ligne de mars dernier, il saute le pas et installe son stand au Grand Palais éphémère. "Même si la vente en ligne est un atout, rien ne remplace la rencontre avec une œuvre “in the flesh” , en vrai, et le dialogue qui peut s'engager en direct entre le collectionneur et le galeriste , estime-t-i[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles