La bourse ferme dans 3 h 51 min
  • CAC 40

    6 351,99
    +53,35 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0711
    +0,0026 (+0,25 %)
     
  • Gold future

    1 840,10
    -6,20 (-0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    27 130,44
    -556,44 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    634,44
    -36,56 (-5,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,05
    +0,72 (+0,65 %)
     
  • DAX

    14 116,04
    +108,11 (+0,77 %)
     
  • FTSE 100

    7 525,36
    +2,61 (+0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,2605
    +0,0026 (+0,21 %)
     

Feu vert de la justice pour le CDG Express, la ligne directe Paris-Roissy

La justice a validé en appel l'autorisation environnementale du projet, permettant sa réalisation. Il est pourtant contesté au nom de la priorité aux transports du quotidien.

Le futur train rapide CDG Express entre Paris et l'aéroport de Roissy a reçu jeudi le feu vert de la justice, qui a validé en appel son autorisation environnementale, permettant la réalisation de

L'arrêt de la Cour confirme l'utilité du projet. Il confirme le cap que le gouvernement nous a fixé d'une mise en service de la liaison d'ici début 2027", a réagi auprès de l'AFP Alexandra Locquet, présidente du Gestionnaire d'infrastructure CDG Express.

Dans son arrêt --résumé dans un communiqué--, la Cour "considère, contrairement à ce qu'avait jugé le tribunal administratif, que le projet est justifié par une raison impérative d'intérêt public majeur, permettant de déroger aux dispositions (...) du code de l'environnement concernant la protection des espèces animales."

Le litige qui a conduit cette affaire devant la justice concerne plus particulièrement

Cette commune dirigée par la communiste Charlotte Blandiot-Faride avait attaqué l'arrêté préfectoral autorisant le projet à traverser des zones où vivent des espèces protégées.

Un jugement du tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis) avait stoppé les travaux début novembre 2020 en annulant cette dérogation.

Les juges considéraient alors que l'infrastructure n'était pas "indispensable" au point de détruire cette biodiversité. Ils notaient en particulier que le trafic aérien avait chuté, en raison de la crise sanitaire, depuis la déclaration d'utilité publique de 2017, et s'interrogeaient sur le caractère provisoire de cette baisse.

Les porteurs du projet avaient néanmoins obtenu en mars 2021 l'autorisation de reprendre les travaux, en attendant une décision sur le fond.

Ces quelques mois d'interruption ont passablement perturbé des plannings de construction déjà émoussés par le Covid-19, si bien que le gouvernement a fini par adopter un nouveau calendrier en novembre dernier: l'objectif de mise en service a été reporté au début 2027 --avec une pause du chantier pendant les jeux Olympiques de 2024.

Le tracé du CDG Express. En reportant son lancement à fin 2025, la ministre des Transports a « fait primer l’intérêt des voyageurs du quotidien ».
Le tracé du CDG Express. En reportant son lancement à fin 2025, la ministre des Transports a « fait primer l’intérêt des voyageurs du quotidien ».

Rénovat[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles