La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 816,90
    -18,90 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    35 059,57
    +2 321,08 (+7,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

Le festival Jazz à Vienne essuie les plâtres des restrictions sanitaires

·2 min de lecture

Jazz à Vienne, qui s'est terminé le 10 juillet, a ouvert la saison des festivals et a réussi à attirer 61.000 spectateurs, soit environ 15.000 de moins qu'en 2019. Le festival a dû faire face à de grosses difficultés d'organisation, en raison des restrictions sanitaires, notamment les multiples annulations d'artistes étrangers. Avec moins de recettes et plus de dépenses, ses dirigeants espèrent que l'Etat va éponger le surcoût de la facture.

Une énorme galère. Benjamin Tanguy, le directeur artistique du festival Jazz à Vienne, n’avait jamais connu d’annulation de concert mis à part celui du musicien américain Ben Harper pour cause d'orage. Cette année, sur les 18 concerts au programme, du 23 juin au 10 juillet, deux ont eu lieu sans modifications. Tous les autres ont été annulés, modifiés ou reprogrammés. "C’était très compliqué. Nous avons dû faire face à beaucoup d’annulations de tournées d’artistes, témoigne Benjamin Tanguy. Il a fallu déconstruire pour reconstruire".

Sting en invité surprise

Le chanteur et pianiste britannique Jamie Cullum, le bassiste Marcus Miller ainsi que le saxophoniste Maceo Parker, le "roi du funk", ont annulé leur venue. Même mésaventure pour le musicien et acteur brésilien Seu Jorge, remplacé au pied levé par Chico César, qui par chance se trouvait en France pour enregistrer un album. Quant à Lianne La Havas, la nouvelle star internationale folk et soul, qui vit à Londres, elle a pu donner son concert, le 7 juillet, après une quarantaine de sept jours que Jazz à Vienne a prise en charge, à Lyon. Où la chanteuse a exigé un hôtel ne faisant pas partie d’une chaîne internationale mais avec piscine et jardin… Malgré ces galères, Benjamin Tanguy savoure l’exploit : "On a eu raison de se battre." Et il a même eu une très bonne surprise : le chanteur Sting, qui vit en Italie, a accepté de venir à Vienne au pied levé, aux côtés du batteur Manu Katché, signant son retour sur scène après deux ans d’absence.

Une libération. La joie de revivre à nouveau les émotions du festival se lisait sur le visage des spectateurs, dont beaucoup d’habitués, assis dans le majestueux Théâtre Antique de Vienne. Les solos du guitariste Paul Personne, la rythmique endiablée du groupe de Cheik Tidiane Seck et la voix cristalline de la chanteuse Ayo ont enflammé le public, notamment lors de la "Nuit du Jazz", le 10 juillet, avec café et le journal Le Dauphiné offerts aux derniers fans, au petit matin. "On[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles