La bourse ferme dans 6 h 15 min
  • CAC 40

    6 655,23
    -46,75 (-0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 170,87
    -24,05 (-0,57 %)
     
  • Dow Jones

    34 764,82
    +506,50 (+1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1740
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 755,70
    +5,90 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    37 203,55
    -622,30 (-1,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 080,81
    -28,11 (-2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,52
    +0,22 (+0,30 %)
     
  • DAX

    15 565,88
    -78,09 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    7 068,10
    -10,25 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    15 052,24
    +155,40 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 448,98
    +53,34 (+1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3710
    -0,0010 (-0,07 %)
     

Festival d'Avignon: Olivier Py salue une 75e édition "héroïque"

·2 min de lecture
Olivier Py, directeur du Festival d'Avignon lors d'uneconférencedepresse le 5 juillet 2021 e

Le directeur du Festival d'Avignon, Olivier Py, a salué samedi, avant sa clôture, une 75e édition "héroïque", ainsi que les plus de 100.000 spectateurs qui ont assisté à un total de 45 spectacles, dans le respect d'un strict protocole sanitaire.

Olivier Py a d'abord remercié, dans un communiqué, les équipes dont "l'engagement exceptionnel" a fait de l'évènement un "festival héroïque". Mais il n'a pas oublié le "public qui a respecté avec patience et bienveillance les règles nécessaires qui lui étaient imposées", à cause de la pandémie de Covid-19.

Un public qui "a répondu présent massivement en dépit des difficultés et des inquiétudes qui pèsent encore sur tous", avec un taux de fréquentation de plus de 80% et une fréquentation totale, accès gratuits inclus, de plus de 120.000 spectateurs.

Après un festival 2020 annulé pour cause de pandémie, cette édition n'a enregistré que deux défections liées à des contaminations. Elles ont touché l'équipe du chorégraphe grec Dimitris Papaioannou, et celle de la chorégraphe sud-africaine Dada Masilo.

"Les équipes du festival ont été extraordinaires, ce n'était pas une édition facile à faire", expliquait vendredi Olivier Py à l'AFP, en saluant le "fruit de deux ans de travail (...), sans aucune sortie de rails".

Il s'est surtout réjoui de cette "résurrection" dans laquelle les artistes ont retrouvé le public: "c'est de l'ordre de l'extase, c'est pour ça qu'on existe".

"Ça a été plus fort encore que les autres années d'abord parce que les artistes ont fait de très belles choses et ensuite il y avait ce contexte de retrouvailles", a-t-il ajouté.

Certaines pièces, traitant de deuil et d'époque révolue, ont fait écho, involontairement, au contexte de pandémie. Au bout du compte, Olivier Py, qui cèdera sa place au Portugais Tiago Rodrigues en septembre 2022, a considéré que les efforts déployés pour tenir le festival en faisaient "en soi une espérance".

Le festival s'achève dimanche et le "Off", qui se tient en parallèle dans la Cité des Papes le 31 juillet.

pcl-ram/may/pb

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles