Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 671,70
    -93,84 (-0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,29
    -46,58 (-3,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Festival de Cannes: une standing-ovation de sept minutes pour Johnny Depp à l'affiche du film de Maïwenn

Valery HACHE / AFP

De très longs applaudissements, ce mardi soir, à Cannes, pour Johnny Depp. L'acteur, à l'affiche de Jeanne Du Barry avec Maïwenn, a reçu une longue standing ovation lors de la soirée d'ouverture du Festival de Cannes, après la projection de son nouveau film, rapporte Variety.

L'acteur a eu "les larmes aux yeux" lors de cette standing-ovation de sept minutes, raconte ce média américain spécialisé. Maïwenn, qui fait face à une plainte judiciaire après avoir récemment agressé le patron de Mediapart, Edwy Plenel, dans un restaurant, a aussi été longuement applaudie.

Plus tôt, lors de son arrivée au Palais des Festivals, où se déroule la cérémonie d'ouverture de la 76e édition du Festival de Cannes, Johnny Depp et Maïwenn avaient aussi été ovationnés.

Polémique sur sa présence

La présence sur la croisette de l'acteur, accusé de violences par son ancienne compagne Amber Heard, fait pourtant polémique. Un collectif d'actrices et d'acteurs, dont Julie Gayet et Laure Calamy, a notamment signé une tribune pour dénoncer une "complaisance" du 7e art vis-à-vis des agresseurs sexuels.

PUBLICITÉ

"Nous sommes profondément indigné·e·s et refusons de garder le silence face aux positionnements politiques affichés par le Festival de Cannes", expliquent les signataires, qui critiquent aussi la présence de Maïwenn.

"En déroulant le tapis rouge aux hommes et aux femmes qui agressent, le festival envoie le message que dans notre pays nous pouvons continuer d'exercer des violences en toute impunité, que la violence est acceptable dans les lieux de création", estiment-ils.

Article original publié sur BFMTV.com