Publicité
La bourse ferme dans 6 h 21 min
  • CAC 40

    8 014,00
    -43,80 (-0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 012,32
    -18,03 (-0,36 %)
     
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    2 345,60
    -10,90 (-0,46 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 677,74
    -100,38 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 460,61
    -24,08 (-1,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,47
    +0,64 (+0,80 %)
     
  • DAX

    18 603,26
    -74,61 (-0,40 %)
     
  • FTSE 100

    8 244,17
    -10,01 (-0,12 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,2756
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Festival de Cannes : la Queer Palm pour « Monster » de Hirokazu Kore-eda

Le réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda pose lors d’un photocall pour le film « Monster » lors de la 76e édition du Festival de Cannes, le 18 mai 2023.
Le réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda pose lors d’un photocall pour le film « Monster » lors de la 76e édition du Festival de Cannes, le 18 mai 2023.

FESTIVAL DE CANNES - De premiers prix ont commencé à être attribués au Festival de Cannes, comme la Palm Dog. Le film japonais Monster, en compétition officielle, s’est ainsi vu décerner vendredi 26 mai la Queer Palm, un prix alternatif du meilleur film LGBT.

Ce long-métrage du maître japonais Hirokazu Kore-eda, avec lequel il brigue samedi une seconde Palme d’or après Une Affaire de famille (2018), commence comme un drame sur le harcèlement en milieu scolaire, raconté depuis de multiples points de vue.

Son intrigue évolue vers une relation d’amitié très étroite, voire d’amour, esquissée entre deux jeunes élèves, et filmée avec une grande pudeur, rappelant par certains aspects Close, film du belge Lukas Dhont en compétition à Cannes l’an dernier.

PUBLICITÉ

Monster était en lice parmi une dizaine de films, dont Anatomie d’une chute de Justine Triet ou Le temps d’aimer de Katell Quillevéré. Le jury était présidé cette année par l’acteur et réalisateur américain John Cameon Mitchell.

Créée en 2010 par le critique Franck Finance-Madureira, la Queer Palm récompense chaque année un film et des courts métrages traitant des thématiques LGBT, « queer » ou féministes, parmi toutes les sélections cannoises.

En 2022, elle avait été attribuée au long-métrage pakistanais Joyland.

Un film britannique sur la sexualité remporte le prix Un Certain Regard

Par ailleurs, le film How To Have Sex (Comment faire l’amour) de la réalisatrice britannique Molly Manning Walker a remporté vendredi le prix Un Certain Regard.

« Ce film a été le moment le plus magique de ma vie », a déclaré à l’annonce de son prix la réalisatrice, dont c’est le premier long-métrage, après avoir fait passer un message expliquant qu’elle le dédiait à « tous ceux qui ont été agressés sexuellement ».

How To Have Sex suit trois jeunes copines qui partent en vacances en Crète, dans une station balnéaire. L’une cherche à perdre sa virginité mais les choses vont mal tourner. Le film utilise les clichés sur ce genre de vacances à l’étranger - alcool à volonté, soirées piscine et frites au fromage - pour aborder les questions graves du consentement et du viol.

La section Un Certain Regard est la principale section parallèle du Festival de Cannes, dédiée notamment aux nouveaux talents. Son jury était présidé par l’acteur américain John C. Reilly.

À voir également sur Le HuffPost :

Cannes : Avec « Cobweb », cet acteur de « Parasite » passe derrière la caméra

À Cannes, les montées de marches n’auraient pas été les mêmes sans ces deux-là