Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 619,90
    +1 844,50 (+2,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 443,94
    -24,16 (-1,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Festival de Cannes : une femme vêtue aux couleurs de l’Ukraine se recouvre de faux sang sur le tapis rouge

FESTIVAL DE CANNES - Une femme vêtue d’une robe aux couleurs du drapeau de l’Ukraine a fait irruption ce dimanche 21 mai au soir sur le tapis rouge du Festival de Cannes pour s’y recouvrir de faux sang, avant d’être évacuée par la sécurité, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Avant la projection hors compétition du film « Acide » du réalisateur français Just Philippot, cette femme s’est positionnée sur les marches, puis elle a sorti des poches de faux sang, qu’elle a déchirées au-dessus de sa tête. Elle ne portait aucun message écrit.

Des agents de sécurité sont immédiatement intervenus pour l’évacuer du tapis, comme vous pouvez le voir dans notre vidéo en tête d’article.

Festival de Cannes : une femme vêtue aux couleurs de l’Ukraine se recouvre de faux sang sur le tapis rouge
Festival de Cannes : une femme vêtue aux couleurs de l’Ukraine se recouvre de faux sang sur le tapis rouge

Mercredi soir, une militante féministe avait déjà investi le tapis rouge du Festival, pour protester contre la gestation pour autrui (GPA).

PUBLICITÉ

Habillée d’une robe rouge laissant entrevoir un faux ventre de femme enceinte, sur lequel était écrit « surrogacy » (GPA), cette militante s’était déjà introduite sur le tapis rouge en 2022 avec le buste recouvert d’une peinture aux couleurs du drapeau ukrainien et de la mention « stop raping us » (« arrêtez de nous violer »).

À voir également sur Le HuffPost :

Festival de Cannes : Le HuffPost a répondu à vos questions

À Cannes, De Niro compare son personnage dans le dernier Scorsese à Trump