La bourse est fermée

Ferrero Rocher : les noisettes de vos chocolats de Noël ont peut-être été récoltées par des enfants

Une enquête du Guardian révèle que 30% des noisettes du groupe Ferrero proviennent de fermes en Turquie, où travaillent des enfants. Ferrero s'est dit "déterminé à prévenir et à éliminer le travail des enfants tout au long de (se)s chaînes d'approvisionnement".

Si vous êtes amateurs des gourmandises chocolatées de Ferrero, sachez que les noisettes contenues dans vos chocolats de Noël ont peut-être été récoltées par des enfants exploités en Turquie. C'est ce que révèle une ONG dans une enquête du Guardian publiée ce lundi 23 décembre. En effet, les noisettes utilisées par Ferrero, troisième plus grande entreprise de chocolat au monde, dans ses produits tels que les Ferrero Rocher ou le Nutella, proviendraient à 30% de fermes turques qui font travailler des enfants.

Selon les derniers documents gouvernementaux disponibles, en 2012, environ 900.000 enfants travaillaient dans différentes industries, y compris l'agriculture, à travers la Turquie. 11 300 d'entre eux sont âgés de 6 à 14 ans. En Turquie, l'âge légal minimum pour travailler est de 15 ans. Selon le Centre pour les droits des enfants en Turquie, de nombreux enfants sont exploités comme travailleurs agricoles saisonniers et ne vont pas à l'école dès le début de l'année scolaire. En 2018, environ 67 enfants et adolescents ont perdu la vie en travaillant en Turquie, selon le centre.

Face à ces révélations, le groupe Ferrero a reconnu auprès du Guardian le problème du travail des enfants dans le secteur agricole turc et a déclaré qu'il était "déterminé à prévenir et à éliminer le travail des enfants tout au long de (se)s chaînes d'approvisionnement". L’entreprise italienne ne possède ni ne gère de fermes de noisettes en Europe. La Turquie exerce un quasi-monopole sur cette production et produit 70% des noisettes de la planète. Ferrero consomme un tiers des noisettes mondiales.

"La complexité de la chaîne d’approvisionnement des noisettes est telle qu’elles ne peuvent être transformées par un seul acteur", a déclaré un porte-parole du géant italien du (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :