La bourse ferme dans 6 h 22 min

Ferrari à plein gaz, les livraisons s’accélèrent : le conseil Bourse du jour

Invest Securities reste positive sur l’action du fabricant italien de voitures de luxe Ferrari (code ISIN NL0011585146 - code mnémonique RACE), qui fait toujours partie de la liste de valeurs favorites de la société de Bourse. L’objectif de cours a été porté de 145 à 166 euros sur la valeur suite à des comptes trimestriels d’excellente facture pour ce constructeur automobile, qui bénéficie d’un bon pricing power (une capacité éprouvée à imposer ses prix à ses clients). Le potentiel d’appréciation théorique ressort à 18%, à l’heure où nous écrivons ces lignes.

La publication des chiffres du deuxième trimestre a confirmé l’accélération des livraisons : +10,2% en 2018, mais +23% et 14% respectivement aux premier et deuxième trimestres. Des chiffres ressortis supérieurs aux estimations d’Invest Securities. “En dépit des impacts mix légèrement négatifs et du recul des ventes moteurs à Maserati, le chiffre d’affaires du deuxième trimestre a progressé de 8,6%, au-dessus du rythme ‘historique’ de 3%. La marge d’EBITA de 24,3% (contre 23,7% au second semestre 2018) progresse, et la marge d’EBITDA de 31,9% est en route vers les 38% ‘guidés’ (attendus par le management, NDLR) pour 2022”, souligne la société de Bourse. Ses estimations de bénéfices par action pour 2019, 2020 et 2021 sont relevées.

>> A lire aussi - Et si Opel devenait la marque de voitures de sport électriques de PSA ?

Du point de vue de l’analyse technique, la tendance de fond reste positive, l’action s’inscrivant au sein d’un long canal haussier (en échelle logarithmique). On achètera toutefois idéalement la valeur sur repli, à l’approche du support majeur de 122,15-126,50 euros.

>> A lire aussi - Carlos Tavares (PSA) : la voiture de demain coûtera plus chère

Il faut dire que le cours de l’action a quasiment doublé entre le creux majeur de Noël dernier et le récent pic estival… Et avec une capitalisation boursière de 26 milliards d’euros (soit 34 fois les profits attendus par le consensus FactSet pour l’exercice 2020)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla, des livraisons record mais la prudence s’impose : le conseil Bourse du jour
Casino, Glovo, Atol… Carrefour sur tous les fronts ? : le conseil Bourse du jour
Airbus profite directement des déboires du Boeing 737Max : le conseil Bourse du jour
Faurecia, les actions s’envolent mais gardent un fort potentiel : le conseil Bourse du jour
Carrefour recule face à Leclerc, Lidl et Intermarché : le conseil Bourse du jour