La bourse ferme dans 4 h 43 min
  • CAC 40

    6 289,64
    +4,40 (+0,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 667,76
    +10,73 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    31 261,90
    +8,80 (+0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0669
    +0,0107 (+1,01 %)
     
  • Gold future

    1 861,40
    +19,30 (+1,05 %)
     
  • BTC-EUR

    28 557,19
    +52,30 (+0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    682,31
    +8,94 (+1,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    111,42
    +1,14 (+1,03 %)
     
  • DAX

    14 062,62
    +80,71 (+0,58 %)
     
  • FTSE 100

    7 460,29
    +70,31 (+0,95 %)
     
  • Nasdaq

    11 354,62
    -33,88 (-0,30 %)
     
  • S&P 500

    3 901,36
    +0,57 (+0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 001,52
    +262,49 (+0,98 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,2575
    +0,0079 (+0,63 %)
     

Femmes tuées dans l’Hérault : l’auteur présumé évoque un « état délirant »

·2 min de lecture

Deux femmes ont été tuées à l’arme blanche à Roujan, dans l’Hérault, vendredi en fin d’après-midi. L’auteur présumé a été interpellé par les gendarmes après s’être réfugié dans le restaurant de son père.

Deux femmes ont été tuées à l'arme blanche vendredi en fin d'après-midi à Roujan dans l'Hérault, a priori par le concubin d'une des deux victimes, une jeune femme d'une vingtaine d'années, a appris l'AFP auprès du parquet. Il affirme avoir agi après avoir fumé du cannabis alors qu’il était « dans un état délirant », a précisé le parquet samedi.

Lire aussi >> Féminicide d’Hayange : comment expliquer les défaillances de la police ?

Deux corps de femmes découverts dans l’appartement

« Le mis en cause, le concubin d'une des deux victimes, a été interpellé par la gendarmerie dans le restaurant familial en face de l'appartement où se sont a priori déroulés les faits », a précisé à l'AFP le procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland, confirmant une information du quotidien « Midi Libre ». Placé en garde à vue vers 19h00, le jeune homme aurait aussitôt expliqué à ses proches « avoir fait une connerie », a expliqué M. Balland, en soulignant que « la nature de l'arme reste à déterminer, même s'il s'agit sans doute d'un couteau ».

Alertés par son père, les pompiers et gendarmes ont découvert dans son appartement le corps de sa concubine, âgée de 21 ans, élève infirmière en deuxième année, avec laquelle il vivait depuis 10 mois, et celui d'une voisine de 25 ans, ambulancière. Selon le récit du meurtrier présumé, toujours rapporté par le parquet, la voisine de l'étage supérieur qui sortait promener...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles