La bourse ferme dans 5 h
  • CAC 40

    6 653,75
    +70,13 (+1,07 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,08
    +32,14 (+0,78 %)
     
  • Dow Jones

    34 814,39
    +236,82 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0056 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 779,60
    -15,20 (-0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    40 611,21
    -29,39 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 230,08
    +32,87 (+2,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,50
    -0,11 (-0,15 %)
     
  • DAX

    15 696,41
    +80,41 (+0,51 %)
     
  • FTSE 100

    7 050,28
    +33,79 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    15 161,53
    +123,77 (+0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 480,70
    +37,65 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    30 323,34
    -188,37 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    24 667,85
    -365,36 (-1,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,3818
    -0,0017 (-0,13 %)
     

Sa femme le prive de Ricard, il disjoncte gravement

·1 min de lecture

Le 25 juillet 2021, les gendarmes sont appelés pour intervenir dans une petite commune du Sud de Rennes en Bretagne. A l'heure du déjeuner, l'épouse a assuré aux forces de l'ordre que son mari aurait eu un comportement très déplacé envers elle alors qu'il n'était pas d'accord avec le menu proposé. Mais surtout, alors qu'il était déjà alcoolisé, elle lui avait confisqué sa bouteille de Ricard. Pris de colère, il aurait alors blessé sa femme en lui tirant dessus. Elle aurait reçu du plomb dans la cuisse, comme le rapporte le Ouest-France. Lors de sa comparution immédiate, l'homme aurait simplement expliqué son geste par ces mots : "J'ai tiré comme ça. Elle a toujours raison, et moi je dois fermer ma bouche."

L'homme ne se serait pas contenté de lui tirer dessus avec sa carabine puisqu'avant, il l'aurait frappée, à plusieurs reprises, avec une coquille saint-jacques. Lors de leur intervention, les gendarmes ont trouvé une "multitude d'armes longues" dans un atelier du domicile familial. S'il n'était pas connu des services de police, le mari avait tout de même près d'un gramme d'alcool dans le sang lors de son interpellation. Pour le procureur, les gestes très violents de l'homme ont été très inquiétants. C'est pourquoi il a décidé de requérir à son encontre une peine de prison de 24 mois dont 12 assortis d'un sursis probatoire d'une durée de deux années, avec une obligation de soins, une interdiction de contact avec son épouse, et de port d'arme (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Disparition de Delphine Jubillar : cette terrible fausse alerte lors des dernières recherches de la jeune femme
Entre Nous : découvrez le 2e numéro du magazine de Faustine Bollaert
Affaire Béatrice Edouin : a-t-elle été libérée ?
Une mère fait endurer des années de souffrances médicales à son fils en pleine santé
Meurtres sanglants au cinéma ! Un jeune couple glamour tué en regardant un film d'horreur

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles