Marchés français ouverture 3 h 2 min
  • Dow Jones

    31 029,31
    +82,32 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 177,89
    -3,65 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    26 503,62
    -300,98 (-1,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0456
    +0,0012 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    22 039,98
    +43,09 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    19 194,60
    -342,97 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    431,03
    -8,63 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    3 818,83
    -2,72 (-0,07 %)
     

Une femme pour présider l’Assemblée nationale ?

AFP/Archives - Ludovic MARIN

La part des femmes députées a reculé le 19 juin, sans que l’objectif de parité soit atteint. Les réseaux de femmes se mobilisent pour qu’une femme prenne la présidence de l’Assemblée nationale. Yaël Braun-Pivet serait la mieux placée.

"Moins de femmes élues à l’Assemblée nationale, c’est une régression. Une femme au perchoir, c’est une obligation!" Alors que s’apprêtent à faire leur rentrée dans l’Hémicycle, les réseaux de femmes se mobilisent pour promouvoir une candidature féminine à la présidence de l’Assemblée nationale, ce qui serait une première dans l’histoire de la République française. C’est, bien entendu, aux députés d’en décider, mais ce choix éminemment politique reste sous l’influence directe de l’exécutif. C’est d’ailleurs un bon soldat de la macronie, .

Pour la première fois depuis 1981, la part des femmes à l'Assemblée recule

"Yaël Braun-Pivet a de bonnes chances", avance l’un de ces responsables de réseau, en référence à la ministre des Outre-mer du gouvernement d’Elisabeth Borne, qui vient d’être réélue dans la 5ème circonscription des Yvelines, avec 64,2% des voix, battant largement son adversaire de la Nupes, Sophie Thévenet. Cette élue de 2017, avocate de formation, a assuré la présidence de l’influente commission des lois pendant cinq ans et dispose d’une forte légitimité. Mais elle n’est pas la seule candidate. Face à l’ancien ministre du Budget Eric Woerth, député de l’Oise, Roland Lescure (Français des Etats-Unis et du Canada) et l’ancien ministre de la Cohésion des territoires Joël Giraud (Hautes-Alpes), deux autres femmes se présentent à l’élection qui se tiendra le 30 juin: Sophie Errante, largement réélue pour la 3ème fois en Loire-Atlantique et l’ancienne ministre de la Transition écologique Barbara Pompili (Somme).

Lire aussi

Le choix d’une femme au perchoir serait donc, , qui regroupe une soixantaine de réseaux professionnels féminins, une façon de compenser le recul des femmes élues à l’Assemblée, alors que la parité reste encore hors d’atteinte. Après le grand bond en avant de 2017, favorisé notamment par la possibilité offerte par LREM de faire acte de candidature par Internet, le nombre de femmes élues a diminué le 19 juin dernier. Il n’y a plus que 215 femm[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles