La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 982,79
    +1 888,17 (+5,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

FedEx: appel à la grève contre les "inégalités salariales"

·2 min de lecture

Les salariés du spécialiste américain de livraison de colis FedEX en France sont appelés à la grève jeudi par une intersyndicale. Selon les syndicats CFDT, CFE-CGC, CAT, SNSG, FO, la direction fait preuve de "mépris" par "un traitement inégal" des salariés

Les salariés du spécialiste américain de livraison de colis en France sont appelés à la grève jeudi par une intersyndicale pour protester contre le résultat de la négociation annuelle obligatoire sur les salaires qu'elle qualifie de "mépris". Interrogée par l'AFP, la direction n'avait pas répondu dans l'immédiat. Selon les syndicats CFDT, CFE-CGC, CAT, SNSG, FO, elle fait preuve de "mépris" par "un traitement inégal" des salariés de FedEx en France, divisé en deux entités: Fedex express FR (Transport routier, 6.044 salariés) et FRT (aérien, centre d'activité de Roissy, environ 3.000 salariés).

La direction propose ainsi aux premiers "une hausse générale des salaires de 2% contre 3% pour ceux de FRT, qui bénéficient également d'une prime de congés de 450 euros", expliquent-ils dans un tract. "Il est temps de mettre fin à cette mascarade, de faire comprendre que nous ne sommes pas de simples matricules qui travaillons juste pour leur gloire", estiment les syndicats. Ils dénoncent "un simulacre de négociations (salariales), ignorant leurs propositions et leurs interrogations", selon Stéphanie Devilette à la tête du CAT (Confédération autonome du travail).

Supprimer 270 postes en France

"D'autant plus, ajoute-t-elle, que cela intervient dans un contexte où le groupe, sponsor de l'Euro de football, a réalisé un chiffre d'affaires de 1,146 milliard d'euros en 2020, et prévoit de supprimer 270 postes en France dans le cadre d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE)". S'ajoute à cela "un rapport d'expertise désastreux sur les conditions de travail", dont l'AFP a obtenu copie, avec "un très fort taux de désengagement" et de nombreux départs de salariés, et le retard considérable pris pour mettre en place un accord sur le télétravail, dans le cadre de la crise sanitaire, selon la même source.

Le groupe de logistique a annoncé la suppression de 5.500 à 6.300 emplois en Europe pour éviter les doublons à la suite du rachat en 2016 du groupe néerlandais TNT. Lors du rachat de TNT[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles