Marchés français ouverture 4 h 29 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 926,03
    +61,71 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 748,65
    -349,64 (-1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    42 547,65
    +583,54 (+1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 023,61
    +80,44 (+8,53 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

FDJ : baisse des mises en 2020 à cause du Covid

·2 min de lecture

Les Français ont moins joué en 2020, note la Française des Jeux qui compte distribuer 80% de son résultat net à ses actionnaires. Conséquence logique des confinements, les jeux en ligne ont augmenté.

La Française des Jeux (FdJ), privatisée fin 2019, a pâti d'un recul des mises de 7% en 2020, qui reste limité grâce à une "bonne activité du second semestre", dit-elle, en raison des mois de fermeture de certains points de vente due à la crise sanitaire.

Les mises se sont élevées l'an dernier à 16 milliards d'euros, soit une baisse un peu plus accentuée que ne le prévoyait la FdJ, qui tablait sur -6%, tandis que le chiffre d'affaires s'est élevé à 1,9 milliard d'euros, en recul de 6% et très légèrement meilleur que ne l'anticipaient Bloomberg et Factset.

Celles-ci tablaient respectivement sur un chiffre d'affaires de 1,84 milliard d'euros et un bénéfice net de 169,3 millions d'euros pour la première, et 1,86 milliard et 171,8 millions d'euros pour la seconde.

Le bénéfice net annuel de FdJ est finalement ressorti à 214 millions d'euros, légèrement au-dessus des anticipations lui aussi.

Au terme d'une année "inédite et contrastée" où la "crise sanitaire a eu un fort impact sur (l')activité, en particulier au premier semestre", l'opérateur de jeux a connu une "bonne reprise" au second, ce qui, "associée à la réactivité du groupe et à la pertinence de sa stratégie digitale, ont permis de préserver notre performance", commente la PDG Stéphane Pallez, citée par le communiqué.

La Française des Jeux (FdJ), privatisée fin 2019, a enregistré une année 2020 en berne en raison de la fermeture des bars, mais la pandémie a fait bondir les jeux en ligne de 40% par rapport à l'an précédent.

Pendant la première moitié de l'année, les mises ont plongé, en particulier dans l'activité de loterie et les paris sportifs à cause de l'annulation ou du report des compétitions sportives en France comme à l'étranger, faisant perdre à la Française des Jeux près de 200 millions d'euros de chiffre d'affaires pendant le confinement.

Mais une "reprise progressive" pendant l'été a permis de limiter les dégâts.

Au total, les mises des joueurs dans les points de vente (bars PMU) ont baissé de 10% à 1[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi