Publicité
La bourse ferme dans 53 min
  • CAC 40

    7 593,59
    +13,56 (+0,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 904,62
    -43,21 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    41 092,59
    +138,11 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0940
    +0,0037 (+0,34 %)
     
  • Gold future

    2 475,60
    +7,80 (+0,32 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 613,68
    +1 408,96 (+2,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,80
    +6,48 (+0,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,28
    +1,52 (+1,88 %)
     
  • DAX

    18 485,09
    -32,94 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 199,80
    +34,90 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    18 103,42
    -405,92 (-2,19 %)
     
  • S&P 500

    5 605,63
    -61,57 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -177,39 (-0,43 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,3024
    +0,0050 (+0,39 %)
     

Faux livrets : découvrez la liste noire pour repérer les arnaques

Westend61

Attention aux arnaques ! Les escroqueries aux faux placements sont désormais monnaie courante et de plus en plus de particuliers y laissent des économies. Sur les réseaux sociaux, la publicité pour des livrets à des taux hors normes invite les néo-investisseurs à s’inscrire pour réaliser des profits inespérés. Mais la réalité est tout autre et beaucoup tombent dans le piège de ces sites frauduleux, qui prennent parfois l’apparence de plateforme de confiance comme BoursoBank ou Allianz.

Pour éviter les pièges, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et l’Autorité des marchés financiers (AMF) ont élaboré une liste noire, relayée par Ouest-France, de ces sites frauduleux qui pullulent en ligne. En une dizaine d’années, ce sont près de 8 000 sites qui ont été épinglés. Ce répertoire n’est toutefois pas exhaustif. Chaque année, de nombreux signalements sont effectués et des sites malfaisants viennent s’ajouter à la liste. En 2023, 1 262 sites et adresses mail ont été répertoriés.

Comment utiliser cette base de données ? En cas de doute, vous pouvez vous rendre sur le site en question et faire une recherche avec l’URL, le mail ou la dénomination de l’entité douteuse, afin de vérifier sa présence ou non dans la liste noire. Attention, «si le nom d’un site ne figure pas sur les listes, cela ne signifie pas pour autant qu’il est autorisé à proposer des produits ou services bancaires», précisent l’AMF et l’ACPR. Si votre recherche est positive, il est fortement recommandé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Succession : «L'assurance vie est-elle intéressante pour transmettre à ses petits-enfants après 70 ans ?»
Rendez-vous médicaux non honorés : la taxe lapin pour cet été, serez-vous sanctionné ?
SNCF : découvrez cette astuce pour réduire le prix de vos billets
Arnaque à la mule : comment protéger vos ados ?
Arnaque aux faux coursiers : comment Lisa a perdu 7 000 euros