La bourse ferme dans 6 h 5 min
  • CAC 40

    6 653,08
    +5,77 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 927,03
    +5,76 (+0,15 %)
     
  • Dow Jones

    33 781,48
    +183,56 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,0561
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 805,80
    +4,30 (+0,24 %)
     
  • BTC-EUR

    16 310,19
    +257,10 (+1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,41
    +11,72 (+2,97 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,26
    +0,80 (+1,12 %)
     
  • DAX

    14 302,74
    +38,18 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 491,37
    +19,20 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    +123,45 (+1,13 %)
     
  • S&P 500

    3 963,51
    +29,59 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2247
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Comment de faux employés de Twitter ont fait croire qu’Elon Musk les avait virés

Au lendemain de l’arrivée d’Elon Musk chez Twitter, deux prétendus ex-employés du réseau social ont été interviewés par plusieurs médias, carton dans les bras, après avoir été soi-disant virés par Elon Musk. Il s’agissait d’un canular, qui a beaucoup fait rire le milliardaire.

Arrivé le 27 octobre chez Twitter, Elon Musk a choqué en licenciant l’intégralité de la direction du réseau social, ce qui n’était en réalité pas très étonnant au vu des relations qu’il entretenait avec elle. Cette actualité a beaucoup fait parler, d’autant plus que l’on apprenait quelques jours auparavant qu’Elon Musk envisageait de licencier 75 % des effectifs de Twitter (un chiffre démenti depuis, même s’il y aura des départs). De quoi inspirer deux comédiens un peu taquins qui ont décidé de se rendre devant le siège de Twitter, cartons sous les bras, pour faire croire qu’Elon Musk les avait licenciés. Problème : certains médias les ont pris au sérieux.

Une blague potache qui amuse beaucoup Elon Musk

Très critique envers les médias (surtout quand ils disent du mal de lui), Elon Musk a évidemment sauté sur l’occasion pour se moquer de la journaliste qui a réalisé l’interview de Rahul Ligma et de Daniel Johnson, les deux prétendus ingénieurs virés par Elon Musk.

[Lire la suite]