Marchés français ouverture 8 h 17 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • EUR/USD

    1,1973
    -0,0010 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    53 036,20
    +120,67 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 397,85
    +16,90 (+1,22 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Faute de Salon cette année, les agriculteurs invitent les Français à la ferme

·1 min de lecture

Il devait débuter ce samedi mais, Covid-19 oblige, il n'y aura pas de Salon de l'Agriculture cette année. Les agriculteurs de la Confédération paysanne invite donc les Français à venir les voir ce week-end, directement sur leurs exploitations. Un "salon à la ferme" pour partager avec les paysans de sa région leur vision de la production. Un peu partout en France, éleveurs, céréaliers et maraîchers se préparent à recevoir des visiteurs.

"Ce n'est pas compliqué : puisqu'on ne peut pas aller à Paris, il faut que les gens fassent salon dans nos fermes !", résume auprès d’Europe 1 Sylvie Colas, productrice de volailles près de Lectoure dans le Gers, et porte-parole de la Confédération paysanne. Elle entend montrer à ses visiteurs sa conception de l'élevage et de l'agriculture. "Il faut que les gens comprennent la réalité de notre métier, la réalité de nos productions et le fait que nous sommes à la croisée des chemins. Maintenant, il faut changer de système. On voit bien qu'on a été trop loin dans l'industrialisation, et c'est pour cela qu'on invite les gens à prendre un bon bol d’air dans nos campagnes, et à défendre l'agriculture paysanne".

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

200 fermes accessibles au public

À l'autre bout du département, Thomas Carlier rassemble ces 150 brebis, aidé par Toundra, son chien patou. Il est heureux de partager sa passion avec ses clients : "C’est un devoir. On est là pour nourrir les gens, et p...


Lire la suite sur Europe1