Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0034 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    2 336,20
    -1,00 (-0,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 714,59
    +2 162,57 (+3,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,21
    -21,89 (-1,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,76
    +0,89 (+1,16 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2738
    +0,0040 (+0,31 %)
     

Faute de personnel, le plus grand restaurant routier de France ferme ses portes pendant une semaine

Kaboompics .com/Pexels

C’est l’une des institutions des routes françaises. Le restaurant L’Escale a été contraint de fermer ses portes pendant une semaine, du 13 au 20 novembre, rapporte France 3 Régions. Toutefois, ce n’est pas une première, puisqu’en août dernier, déjà, le propriétaire des lieux, Dominique Thomas, avait dû fermer les rideaux. Cette fois encore, il n’a pas le choix, comme il le confie à la chaîne de télévision régionale : «Soit je ferme et tout le monde prend des vacances, soit je reste ouvert et je refuse des clients.»

Comme de nombreux restaurateurs, le propriétaire des lieux particulièrement apprécié des routiers rencontre de graves problèmes de recrutement. Il est passé de 28 à 30 serveurs en 2019 à 12, seulement, en novembre 2023. D’après le patron, «les gens ne veulent plus travailler le soir et le week-end». Résultat, il ne sait plus où donner de la tête : «On travaille beaucoup, c'est très stressant [...] Je travaille tous les jours, sans jours de repos, je suis naze», déplore-t-il. Alors il doit s’adapter. Les fermetures occasionnelles ne sont pas le seul grand changement pour le restaurant qui, jusqu’à il y a peu, était ouvert 24h/24 et sept jours sur sept. Désormais, le rideau est fermé le dimanche soir, ce qui entraîne un manque à gagner de près de 200 000 euros selon le gérant.

Concrètement, «il faudrait cinq serveurs en plus, au minimum et trois cuisiniers pour éviter les fermetures et pouvoir rouvrir le dimanche soir», affirme-t-il. Toutefois, Dominique Thomas paraît (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le télescope James Webb détecte une planète où il pleut du sable
«Tu n'es rien, tu n'as rien, tout est à moi» : les violences économiques conjugales commencent à sortir de l’ombre
500 000 euros : Amélie Oudéa-Castéra justifie son salaire à la tête de la Fédération française de tennis
Accusée d'avoir «perturbé» un vol, elle reçoit une amende colossale
Soupçonné d'avoir drogué une députée, le sénateur Joël Guerriau a été placé en garde à vue