Marchés français ouverture 33 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0530
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 704,61
    -31,83 (-0,17 %)
     
  • BTC-EUR

    16 092,67
    -278,86 (-1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,38
    -4,77 (-1,18 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Faute d'accord avec la Sécu, les laboratoires de biologie reprennent la grève

Dana Neely / Getty Images

Chacun campe sur ses positions. Après deux mois de bras de fer sur le budget de la Sécurité sociale pour 2023, les syndicats de biologistes médicaux ont appelé, ce jeudi 24 novembre, à une nouvelle "grève reconductible" à partir du 1er décembre. Ces derniers avaient déjà fermé les laboratoires au public durant trois jours la semaine dernière. Il s'opposent fermement au coup de rabot pérenne, d'au moins 250 millions d'euros que le gouvernement prévoit notamment sur les examens de routine. Chose inacceptable pour les biologistes qui craignent une dégradation de la qualité des soins, et surtout la fermeture des petits labos de proximité dans les territoires ruraux.

Reçus à l'Assurance maladie lundi 21 novembre, les quatre syndicats de biologistes libéraux avaient soumis un "compromis" à leur interlocuteur, exigeant une réponse mercredi soir au plus tard. Ces derniers ont notamment proposé un objectif de 685 millions d'euros d'économies à réaliser sur quatre ans, entre 2023 et 2026. Soit 250 millions l'année prochaine, comme prévue dans le budget de la Sécu, puis 145 millions par an de 2024 à 2026. "Ce qui équivaut à plus de 80% du total de notre résultat net sur l'activité Covid depuis 2020", soulignent les biologistes dans un courrier adressé ce 24 novembre au Directeur général de l'Assurance maladie Thomas Fatôme, dont Capital a eu copie.

Mais les syndicats estiment n'avoir reçu "aucune réponse concrète" à leur proposition. Dans un courrier de l'Assurance maladie adressé mercredi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Inflation : la moitié des Français redoutent l’arrivée de Noël
"Le Royaume-Uni, de crise en crise"
Sécurité sociale : la chasse aux médecins fraudeurs est enfin lancée
Intelligence artificielle : les grands modèles de langage bientôt confrontés à un problème majeur ?
130 millions de dollars interceptés : l'enquête XXL d'Interpol sur les réseaux de fraude en ligne