La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 035,57
    +447,91 (+1,33 %)
     
  • Nasdaq

    13 118,76
    +87,08 (+0,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2073
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    40 337,96
    -5 638,58 (-12,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 322,01
    -65,89 (-4,75 %)
     
  • S&P 500

    4 112,95
    +49,91 (+1,23 %)
     

Faute d’arriver à recruter des couvreurs, cette PME refuse 10 chantiers par jour !

·1 min de lecture

La cheffe d’entreprise "n’en peut plus de refuser autant de chantiers". Manuella Gueguen, de la société Gueguen Couverture, à Noyal dans les Côtes-d’Armor refuse "une dizaine" d’opportunités chaque jour et a de plus en plus de mal à envisager la sortie de cette situation inextricable. En temps normal, la société compte onze couvreurs, mais la crise du Covid-19 a bouleversé ses habitudes. Entre les salariés qui ont contracté le virus, ceux qui sont "cas contact" et un arrêt maladie, l’entreprise ne parvient plus à répondre à la demande. La difficulté à trouver du personnel ne fait rien pour améliorer les choses, comme le rapportent nos confrères de Actu.fr

"C’est l’enfer", résume Manuella Gueguen, qui a pourtant multiplié les canaux pour trouver des couvreurs et faire revivre sa société. Malgré les annonces postées sur Pôle emploi, dans les centres de formation d’apprentis (CFA) et même sur les réseaux sociaux, la cheffe d’entreprise se désole de ne pas avoir reçu "le moindre appel téléphonique". "J’ai lancé un appel sur Facebook qui a été partagé 500 fois en 24 heures", plaide-t-elle pourtant. En vain.

Travailler chez Gueguen Couverture représente pourtant une belle opportunité pour les salariés du secteur. Comme le rappellent nos confrères, les salaires démarrent à 1.500 euros net, avec les repas offerts. Une mutuelle est proposée ainsi que des primes. Le patron, Thomas Gueguen ne perd cependant pas espoir et profite de la presse locale pour trouver les salariés qui manquent tant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

François Pinault prêt à aider les Girondins de Bordeaux
Printemps : quatre magasins vont fermer, des centaines d'emplois menacés
EDF, Thales et Ericsson déploient un réseau 4G privé et sécurisé dans des centrales nucléaires françaises
Des baskets portées par Kanye West vendues à un prix faramineux
Pour le Medef, le "mur des faillites" n'est pas une fatalité