Marchés français ouverture 10 min
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 641,83
    -139,19 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,1876
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    26 112,74
    -123,06 (-0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    32 355,41
    -1 692,37 (-4,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    932,36
    -28,54 (-2,97 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Faut-il s'inquiéter de la flambée des matières premières ?

·1 min de lecture

Les temps étaient déjà durs pour les industriels de l’automobile, plombés par la crise sanitaire et économique. Mais, depuis quelques mois, une nouvelle épine est venue se planter dans leurs pieds : le prix des matières premières est en train de s’envoler. "L’acier a bondi de 15 à 30% et le plastique de 20 à 30%", calcule Vincent Quinaux, vice-président de Lisi Automotive, un sous-traitant spécialisé dans les systèmes de fixations et les composants mécaniques de sécurité pour l’automobile. Impossible pour lui cependant de répercuter cette flambée sur le prix de ses produits. "Pour nous y retrouver, nous devrions augmenter nos prix de 7 à 8%, mais nous ne pouvons pas nous le permettre car nos clients ont les mêmes difficultés que nous", soupire-t-il. Résultat, ce sont ses marges qui trinquent.

Si cela peut le consoler, il n’est pas le seul à souffrir. Une bonne partie de nos industriels, dans tous les secteurs, sont eux aussi déstabilisés par la hausse des cours internationaux. Il faut dire que l’explosion concerne presque tous les marchés : le cuivre a doublé en un an, l'aluminium a grimpé de 50%, le maïs de 60%, et le pétrole lui-même a retrouvé des couleurs. Début mars, le baril s’échangeait au-dessus de la barre des 70 dollars, un niveau qu’il n’avait pas atteint depuis le printemps 2019. Le plus inquiétant, c’est que, pour certains analystes comme ceux de Goldman Sachs et de JP Morgan, le mouvement pourrait ne faire que commencer. Ces cassandres estiment en effet que l’on est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Restructuration en France chez SoftBank Group : la production du robot Pepper mise en pause
Aéroports de Paris (ADP) : la grève entraînerait des retards, mais pas d'annulation
Pétrole : repli des cours du brut, pénalisés par le variant Delta
Facebook atteint 1.000 milliards de dollars de capitalisation après une victoire judiciaire
Le Bitcoin (BTC) a-t-il enfin touché son point bas ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles