La bourse ferme dans 19 min

Faut-il miser sur "l'effet milliardaire" pour investir dans les entreprises ?

Les sociétés détenues par les hommes les plus riches de la planète ont tendance à surperformer sur les marchés. C’est la conclusion d’un rapport publié par la banque UBS vendredi 8 novembre. Selon les chiffres de l’étude, les entreprises dirigées par des milliardaires auraient en effet dégagé un rendement de 17,8% en 2018, comparé aux 9,1% de l’indice global MSCI AC. Un succès impressionnant qui porte un nom : "l’effet milliardaire".

Ces résultats sont dû notamment, selon UBS, à la vision de long terme de ces entrepreneurs, mais également à leur intelligence dans la prise de risque et leur détermination remarquable. Cet "effet milliardaire" crée ainsi une dynamique vertueuse qui permet aux entreprises pilotées par les hommes les plus riches de la planète de "créer un grand nombre d’emplois bien payés, de transformer des industries entières…", note le rapport.

Part de chance ?

Autre effet bénéfique de ces grandes fortunes : elles ont tendance à extrapoler leur sens des affaires et à se lancer dans des activités philanthropiques. C’est notamment le cas de l’ex-PDG de Microsoft Bill Gates avec sa fondation, ou de l’ancien patron d’Alibaba, Jack Ma qui a annoncé son retrait de l’entreprise pour mener des activités tournées vers les populations en difficulté. "L’effet milliardaire" particulièrement présent aux États-Unis serait ainsi en plein essor en Chine où "l’économie tend à se réinventer", selon UBS.

>> A lire aussi - Surprise, la Chine compte de moins en moins de multi-milliardaires

Un effet qui a cependant ses limites, prévient la banque. "Il pourrait sembler logique que ces entreprises continuent de surperformer après avoir atteint une telle fortune. Mais ce n’est en aucun cas garanti : les performances passées ne sont, après tout, pas les garanties d’un succès futur", souligne le rapport. Une question se pose alors, quelle est la part de chance et la part de talent dans cet "effet milliardaire" ? Une question à laquelle les spécialistes n’ont pas apporté de réponse.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : faut-il miser sur les tickers amusants pour gagner gros ?
Faut-il vraiment craquer pour les AirPods Pro d'Apple ?
Investir dans l'immobilier pour obtenir des revenus complémentaires
Faut-il revenir sur les actions du secteur de l’industrie ? : le conseil Bourse du jour
Epargne : sur quels produits miser pour donner du sens à vos placements