Marchés français ouverture 7 h 35 min
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 800,98
    +345,38 (+1,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1280
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • BTC-EUR

    44 740,83
    -499,51 (-1,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 308,39
    -12,89 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     

Il faut limiter notre consommation d’énergies fossiles comme jamais pour freiner le réchauffement climatique

·1 min de lecture

Pour éviter les erreurs à venir, il peut être intéressant de tirer des leçons du passé. C’est ce que des chercheurs de l’université Chalmers (Suède) nous proposent aujourd’hui. Dans l’espoir d’éclairer notre chemin vers une limitation du réchauffement climatique à +1,5 °C au-dessus des moyennes préindustrielles, ils ont analysé les périodes de déclin de l’utilisation des combustibles fossiles à la fois dans le monde et dans plus de 100 pays au cours de ces 60 dernières années.

Les travaux des scientifiques montrent que quelques petits pays ont pu, dans leur histoire, faire décliner fortement leurs consommations d’énergies fossiles. Leur consommation de pétrole, surtout. En la remplaçant par… du charbon ou du gaz. Du nucléaire aussi. En matière d’émissions de gaz à effet de serre, c’est mieux. Mais ces exemples semblent trop peu pertinents pour éclairer la problématique de réchauffement climatique global. Des pays, voire des régions plus vastes ont toutefois aussi connu quelques périodes de recul des combustibles fossiles. Les chercheurs ont d’abord caractérisé ces épisodes avant de les comparer à des scénarios d’atténuation du changement climatique. Leur objectif : identifier les combinaisons de conditions qui rendent une action climatique réalisable dans des contextes particuliers.

Au niveau mondial, l’utilisation des combustibles fossiles a toujours augmenté au fil du temps. Pour mieux comprendre, cette étude se concentre sur des cas particuliers de pays ou de régions. Et elle montre, entre autres, que l’utilisation du charbon devrait diminuer le plus rapidement si nous voulons atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Avec des scénarios sans précédent dans notre histoire. © marcin, Adobe Stock
Au niveau mondial, l’utilisation des combustibles fossiles a toujours augmenté au fil du temps. Pour mieux comprendre, cette étude se concentre sur des cas particuliers de pays ou de régions. Et elle montre, entre autres, que l’utilisation du charbon devrait diminuer le plus rapidement si nous voulons atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Avec des scénarios sans précédent dans notre histoire. © marcin, Adobe Stock

Des mécanisme à inventer

Ainsi, les chercheurs rapportent qu’en Europe, les consommations, de pétrole notamment, ont déjà diminué rapidement par le passé. Dans les années 1970 et 1980. Le tout encouragé par des avancées dans les technologies concurrentes, une forte...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles