La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    -2,90 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    46 866,71
    -4 684,60 (-9,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,06 (-0,10 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,45 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3841
    +0,0057 (+0,41 %)
     

Faut-il en finir avec la "bienveillance" au travail ?

·1 min de lecture

La "confrontation bienveillante" fait aujourd’hui cruellement défaut dans le débat français. Les individus se regroupent et se replient en communautés qui s’affrontent à coup de croyances, sans prendre la peine de considérer la pensée de la partie adverse, perçue comme un ennemi menaçant. Parallèlement, dans le monde de l’entreprise et de l’éducation, le mot "bienveillance" est sur toutes les lèvres et celle-ci semble survalorisée, presque incantatoire. Elle masque trop souvent une absence d’écoute authentique, voire de petites lâchetés : là où je devrais lui donner une limite, j’appelle l’autre à la bienveillance alors qu’en fait, j’espère qu’il va s’autodiscipliner et ne pas m’écraser.

La réaction émotionnelle primaire face à un danger éventuel est la défense ou l’attaque. Faire semblant d’être neutre et bienveillant est une négation de ce qui, en nous, juge et potentiellement attaque. La survalorisation des postures managériales "bienveillantes" dans les entreprises peut donc être contre-productive. Les collaborateurs n’auront envie de partager leur avis que si ce dernier est véritablement écouté, considéré, et s’inscrit dans un vrai dialogue.

>> A lire aussi - Bienveillance en entreprise : trop bon... mais pas trop con !

C'est aujourd’hui trop rarement le cas. Il s’agit d’associer bienveillance et confrontation dans l’échange avec autrui. De cette combinaison seule pourra naître le débat, qui fait notre force, notre rayonnement et notre capacité à rester intellectuellement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Au travail comme dans notre vie perso, "l'émotion est notre meilleur tremplin"
Covid-19 : la journée en présentiel pas remise en cause par le gouvernement
Vous pouvez être en télétravail mais votre employeur ne l’applique (toujours) pas ? Racontez-nous !
Alternance : l’aide à l’embauche pour les apprentis de la fonction publique territoriale est prolongée
"Le vocabulaire de l'open space tient plus de la puériculture que du management"