La bourse est fermée

Faut-il se fier au simulateur retraite mis en place par le gouvernement ?

“C’est de la pipe complète”. C’est cette expression qu’a employée Emmanuel Macron, lors d’un débat citoyen le 3 octobre dernier, pour qualifier les simulateurs existant sur la réforme des retraites. Alors faut-il utiliser le même qualificatif pour celui que vient de lancer le gouvernement ? Le moins que l’on puisse dire c’est que l’exécutif ne s’est pas trop mouillé. Le simulateur annoncé est disponible sur le site info-retraite.fr. Il vous permet simplement de dire si oui ou non vous êtes concerné par la réforme. Après avoir précisé si vous étiez oui ou non à la retraite, si vous comptez prendre votre retraite avant le 1er janvier 2037, vous donnez votre date de naissance et votre situation professionnelle. Ainsi un salarié né en 1982, sera ravi d’apprendre... qu’il est concerné par la réforme. Au-delà de cette information, il pourra toujours se tourner vers des fiches pratiques pour connaître les métiers considérés comme dangereux et en savoir plus sur les critères de pénibilité pris en compte.

Et si vous voulez estimer votre niveau de pension dans le régime universel ? Vous devrez alors vous tourner vers la trentaine de cas-types mis en ligne sur le site reforme-retraite.gouv.fr. Ils concernent les fonctionnaires et les salariés du privé. À chaque fois deux cas sont présentés, l’un étant né en 1980 et l’autre en 1990. Le niveau de pension est déterminé dans le régime actuel et dans le futur régime en fonction de l’âge de départ (62, 64, 65 et 67 ans). Pour le régime actuel, la durée d’assurance pour bénéficier du taux plein est fixée à 43 ans (application de la réforme Touraine, pour la génération née à partir de 1973) et pour le régime universel, le calcul se base en prenant en compte l’instauration d’un âge d’équilibre à 64 ans. À chaque fois, le cas type présenté a commencé sa carrière à 22 ans.

>> Notre service - Testez notre comparateur d’Assurances vie

Il ne s’agit donc pas d’un simulateur vous permettant de calculer le montant de votre future pension, mais d’une

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Xavier Niel s’offre un nouvel opérateur mobile
Jean-Paul Delevoye accusé de graves gaspillages d’argent public quand il était président du Cese
En vidéo, les vœux déjantés des dirigeants de Publicis
Pourquoi vous risquez de payer plus cher vos lunettes en 2020, les rendements d’assurance vie fondent... Le flash éco du jour
10% d’impôts en moins ou 50 euros : le drôle de cadeau d’un maire d’Occitanie