Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 404,30
    +214,35 (+0,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 378,92
    +48,03 (+3,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Faut-il encore investir dans l’or après les sommets atteints début 2024 ?

Capital / Freepik

Après une année 2023 déjà excellente (+13%), le cours de l’or a atteint de nouveaux sommets début mars 2024, approchant 2 200 dollars l’once. Le prix du métal doré est soutenu par une demande particulièrement dynamique, avec 4 899 tonnes échangées l’année dernière, là aussi un record historique. Cette demande est particulièrement stimulée par les achats de Banques centrales (qui ont dépassé 1 000 tonnes en 2023, comme en 2022), mais aussi par les investisseurs, attirés par la perception d’une «valeur refuge» face aux tensions économiques et géopolitiques mondiales. Ces sommets atteints, faut-il désormais s’attendre à une baisse du cours de l’or ?

Cela n’a rien d’évident. Tout d’abord, les raisons de la hausse spectaculaire du cours de l’or sont toujours valables, avec des conflits persistants, des tensions géopolitiques qui mettent le commerce international sous pression et un calendrier électoral très chargé. L’or pourrait donc avoir de nouvelles occasions de jouer son rôle de valeur refuge au cours de l’année. En période de tensions, d’incertitudes, de crises, les investisseurs ont pour habitude de délaisser les produits considérés comme risqués (les actions par exemple) au profit d’actifs plus sûrs, comme l’or, ce qui a pour effet de faire monter son cours.

Par ailleurs, si la Fed – la Banque centrale américaine – se montre moins pressée que les marchés pour assouplir sa politique monétaire, elle a tout de même confirmé qu’elle commencerait à baisser ses taux cette année. Une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

«On fonçait droit dans le mur» : Daniel a perdu son entreprise… et plus de 500 000 euros
JO 2024 : Dans les coulisses des tee-shirts des volontaires, Made in Marseille
Accompagner les entreprises dans l’ère de l’IA et de la DATA
Les insolites recettes de David Layani pour faire grandir son groupe Onepoint
Galeries Lafayette : les juges laissent les clés de 26 magasins à Ohayon, malgré l'inquiétude des salariés