Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 017,38
    +163,51 (+0,41 %)
     
  • Nasdaq

    17 237,11
    -105,30 (-0,61 %)
     
  • Nikkei 225

    37 869,51
    -1 285,34 (-3,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    17 004,97
    -306,08 (-1,77 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 589,55
    -1 070,40 (-1,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 314,78
    -23,40 (-1,75 %)
     
  • S&P 500

    5 413,20
    -13,93 (-0,26 %)
     

Faut-il encore investir en immobilier en 2023 ?

Adobe Stock

L’immobilier est le placement préféré des Français. C’est même techniquement le deuxième, derrière le Livret A. Mais ce dernier est plus un support destiné à l’épargne de précaution qu’un placement à proprement parler. Quoi qu’il en soit, nous avons traditionnellement tendance à investir d’abord dans la pierre, avant de penser à la Bourse. La bonne nouvelle, c’est que les deux ne sont pas incompatibles, bien au contraire ! Investir en Bourse et en immobilier sont deux approches complémentaires qui ont chacune leur place dans une stratégie patrimoniale. La moins bonne, c’est celle que nous lisons tous les jours dans la presse : l’immobilier serait en train de devenir de moins en moins accessible. Les taux de crédit augmentent ce qui limite l’accès aux biens, les prix au m2 baissent, mais pas assez pour compenser la remontée des taux… Par conséquent, beaucoup de transactions sont gelées : leur nombre a baissé de 20% sur un an d’après Meilleurs Agents.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de crédit immobilierFaut-il mettre de côté tout projet immobilier en attendant une amélioration de la conjoncture ? Attendre que les taux d’emprunt se stabilisent ? Ou au contraire tenter de profiter dès maintenant de la baisse des prix ?

Quand on pense immobilier, on pense en premier lieu à l’achat de la résidence principale. C’est une priorité pour de nombreux Français, soucieux de placer une partie de leur argent dans la pierre et rassurés par la perspective d’avoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit immobilier : des taux réduits pour certains acheteurs ? La solution choc de Bercy
Crédit immobilier : mauvaise nouvelle pour les emprunteurs, les règles ne seront pas assouplies
Immobilier : à la Rochelle, les acheteurs négocient fermement les prix
Immobilier : à Amiens, la hausse des prix est terminée
Crédit immobilier : le taux d’endettement maximum relevé dans les prochains jours ?