La bourse ferme dans 4 h 29 min
  • CAC 40

    5 822,06
    +29,27 (+0,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 722,48
    +15,86 (+0,43 %)
     
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,2032
    -0,0028 (-0,23 %)
     
  • Gold future

    1 727,70
    +4,70 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    40 710,01
    +836,61 (+2,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    986,11
    -0,54 (-0,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,63
    -0,01 (-0,02 %)
     
  • DAX

    14 090,85
    +78,03 (+0,56 %)
     
  • FTSE 100

    6 631,13
    +42,60 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,3923
    +0,0003 (+0,02 %)
     

"Il faut que le drame de l'agent orange soit connu dans le monde", plaide Tran To Nga, victime franco-vietnamienne

Atelier des modules, franceinfo
·1 min de lecture

C'est une course contre la montre pour Tran To Nga. A 78 ans, cette franco-vietnamienne se bat depuis des années au nom des victimes de "l'agent orange", puissant herbicide utilisé pendant la guerre du Vietnam et responsable de très nombreux cancers et malformations génétiques. Le tribunal d'Evry (Essonne) a reçu sa plainte, déposée en mai 2014 contre 26 multinationales qui ont fabriqué ces produits chimiques. Parmi elles : Monsanto ou encore Dow Chemicals. L'audience des plaidoiries, initialement prévue en octobre dernier, doit avoir lieu lundi 25 janvier.

"Il faut que le drame de l'agent orange soit connu dans le monde", explique Tran To Nga à franceinfo*. Elle souhaite que la justice reconnaisse la responsabilité des entreprises dans la dispersion de produits toxiques, symboles de la guerre chimique amorcée au Vietnam par des forces américaines tenues en échec. Ainsi, entre 1965 et 1973, des avions de l'US Air Force déversent, au-dessus des forêts du pays, 80 millions de litres de cet agent orange qui contient des dioxines. L'objectif est notamment d'éliminer la végétation où se cachent les combattants du Vietcong, force armée nationaliste et communiste.

"J'ai reçu en direct le poison"

Les conséquences sont désastreuses pour la nature et pour des millions d'habitants, mais aussi (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi