Marchés français ouverture 8 min
  • Dow Jones

    34 639,79
    +617,75 (+1,82 %)
     
  • Nasdaq

    15 381,32
    +127,27 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1293
    -0,0013 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    23 681,48
    -107,45 (-0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    50 343,97
    -337,05 (-0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 447,33
    +8,45 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 577,10
    +64,06 (+1,42 %)
     

Faut-il craquer pour le menu mystère du Crillon?

·2 min de lecture

CHRONIQUE - Nous avons testé l'étonnante formule proposée depuis quelques jours par l'Ecrin, le restaurant étoilé de l'hôtel de Crillon. Les clients choisissent une bouteille dans la copieuse carte des vins, à partir de laquelle le chef Boris Campanella conçoit en temps réel, un menu complet. On ne parle plus de l'accord mets et vins mais de l'accord vin et mets. Gadget ou réelle innovation?

On ne franchit jamais la porte du Crillon, place de la Concorde, sans une intense émotion. On songe à la pauvre Marie-Antoinette, reine de France, qui fréquenta beaucoup ces lieux- un salon porte son nom- mais aussi à tous les illustres résidents de Churchill à Madonna, en passant par l'équipe de France de football qui aime bien célébrer ses grands titres depuis les balcons du palace. Tous ont construit . . Ses dirigeants et propriétaires (groupe Rosewood Hotels) ont profité de et son entrée dans le club des palaces pour repenser leur façon d'accueillir et de choyer la clientèle de luxe.

Lire aussi

Parmi les plus récentes innovations, le restaurant gastronomique de l'hôtel, L'Ecrin (une étoile au Michelin) a décidé de surprendre les gastronomes en bousculant les codes dans un restaurant de luxe. Pas de menu! Mais un accord vin-mets. Différent de la formule accord mets-vins, pratiquées dans de nombreuses maisons et qui consiste à proposer un verre de vin différent avec chaque plat. Ici ce seront bien les plats qui seront définis et réalisés en fonction du vin que l'on va nous aider à choisir.

A la place du menu, on a juste une liste de produits de saison susceptibles d'être cuisinés par le chef. En ce mois de novembre, il nous propose un garde-manger qui va de l'huître d'Erquy au cerf en passant par la figue, le homard et le pois chiche... Bien entendu, on est piqué au vif et l'échange avec Alex Merle, le directeur adjoint du restaurant, d'un coup devient ludique, comme le reste du repas. D'ailleurs on conseillera à tous les jeunes qui aspirent à travailler dans les métiers de salle et de restauration en général, de réserver une table à l'Ecrin, après avoir cassé leur tirelire bien sûr. La manière chaleureuse, simple et souriante avec laquelle on est accueilli ici, prouve que l'on a réfléchi longtemps à l'art de recevoir, dans une période si peu encline à ouvrir les portes.

Lire aussi

La première étape, qui n'est pas une formalité puisqu'elle détermine tout ce qui [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles