Marchés français ouverture 1 h 56 min
  • Dow Jones

    34 364,50
    +99,13 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 855,13
    +86,21 (+0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    27 113,13
    -475,24 (-1,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,1325
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    24 656,46
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    31 876,40
    -131,17 (-0,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    821,53
    +10,93 (+1,35 %)
     
  • S&P 500

    4 410,13
    +12,19 (+0,28 %)
     

Faut-il craquer pour la galette des rois du Bristol?

·2 min de lecture

CHRONIQUE - Lorsqu'elle est réalisée dans les règles de l'art, la galette des rois est l'un des sommets de la pâtisserie française par l'alliance de la pâte feuilletée et de la crème d'amandes. Après une étude approfondie de l'offre existante nous distinguons ici, le gâteau proposé par l'un des palaces les plus luxueux de la capitale, qui a le bon goût de ne pas revisiter, adapter ou réinterpréter ce grand classique.

C'est la période préférée de l'année pour les amoureux de la pâtisserie. L'épiphanie est l'occasion tous les ans de déguster l'un des gâteaux les plus savoureux du patrimoine pâtissier national. Quand elle est réussie, la frangipane marie harmonieusement la pâte feuilletée et la crème d'amandes. Un délicieux gâteau que l'on trouve à tous les coins de rue pendant une dizaine de jours mais qui a la fâcheuse tendance de mentir sur son côté artisanal, en noyant sous les effluves de beurre et d'amandes .

S'il y a trop souvent tromperie sur le "fait maison" dans nos boulangeries et pâtisseries de quartier, il faut bien reconnaître que les galettes industrielles parfois cuites sur place, après décongélation ne sont pas forcément mauvaises. Mais une fois que l'on a goûté à l'un de ces gâteaux entièrement faits maison à partir des meilleurs ingrédients possibles, venus de fournisseurs de grande qualité, il est impossible de confondre avec les galettes produites à la chaîne au beurre générique et arômes standards.

La galette du Bristol n'est pas prétentieuse même si elle est un brin exorbitante (50 euros le gâteau). C'est un mets dans la tradition, réalisé avec humilité par le chef boulanger Mathieu Favier, en collaboration avec le chef pâtissier Pascal Hainigue et sous l'autorité d'Eric Frechon, le chef du palace, cuisinier triplement étoilé et meilleur ouvrier de France. Frechon veille tout particulièrement à ce que l'on propose au Bristol une frangipane exceptionnelle, par la mise en oeuvre méticuleuse d'ingrédients de grande qualité, mais fidèle à la tradition.

Lire aussi

Les trois hommes n'aiment pas divulguer leurs secrets de fabrication pour ce gâteau. Voici toutefois ce que l'on en sait. Les ingrédients sont très simples: farine, oeufs, lait, beurre, poudre d'amandes, sucre... C'est le geste qui fait la différence. Frechon a instauré ce qu'il appelle la pâte feuilletée inversée: on n'insère pas le beurre dans une pâte de farine et d'eau mais l'inverse avant de la pli[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles