La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,40 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 546,24
    +1 000,06 (+3,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,07 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Faut-il craquer pour le burger de luxe du chef étoilé Yannick Alléno?

·2 min de lecture

La nouvelle enseigne du chef aux 14 étoiles Michelin est une aventure "capsule", inédite et familiale. "Burger Père et Fils" propose un hamburger de luxe, à emporter ou à déguster en terrasse rue de Grenelle, dès le 19 mai.

Au moins on ne passe pas deux heures à faire son choix, le burger d'Alléno est le même pour tous : une viande maturée 45 jours, panée au poivre et déglacée au cognac et à la crème. La garniture est travaillée comme un pistou, au mortier. On y ajoute une feuille de salade et une réduction à froid de confiture de lait (pas sucrée). "Mais le secret c'est le pain!" annonce (trois au Pavillon Ledoyen et trois au 1947 de Courchevel, deux à l'Abysse, une au Pavyllon...). Et quel est donc le secret du pain? "Ben justement c'est un secret!" Ok, on n'en saura pas plus de sa part. Mais la réponse sera donnée à la fin de cet article, une fois que l'on sera allé voir en cuisine et que l'on aura cuisiné Alléno junior.

Le fils justement s'appelle Antoine, 24 ans. Il participe de bon coeur à l'entreprise lancée avec son paternel d'autant , mais uniquement pendant son temps libre. Car il a déjà un job à temps complet dans la brigade de Frédéric Anton, autre grand chef multi-étoilé, (Tour Eiffel) et du Pré Catelan.

Un projet collectif

Le Burger Père et Fils, est un pop-up restaurant (restaurant éphémère). Il ne devrait durer qu'un été, permettant au chef Alléno de faire tourner ses 147 salariés du pavillon Ledoyen sur ce projet décoiffant où ils doivent se frotter à la dure mais enthousiasmante réalité d'un fast food. De quoi leur permettre de retrouver une forme athlétique avant la réouverture totale des restaurants étoilés du chef. "On ne va pas sauver l'année avec ces burgers, mais c'est excellent pour le moral et la mobilisation des troupes qui se sont mises en mode projet pour inventer le concept, le produit, l'offre, etc", explique Yannick Alléno. Ce cuisinier d'exception, à la créativité toujours en ébullition, avoue l'a poussé à beaucoup réfléchir à sa façon de travailler et à orienter ses développements futurs de manière à toujours privilégier le bien-être des salariés.

Mais alors que vaut ce burger Arsène, proposé à 15 euros seul, ou 19 euros dans un menu? Déjà, c'[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi