Marchés français ouverture 6 h 56 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9796
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 380,91
    -346,47 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,00
    -9,12 (-1,97 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Faut-il craindre une explosion des taux et un krach sur les obligations ?

Yuichiro Chino/Getty Images

Les marchés de taux d’intérêt donnent des sueurs froides aux investisseurs depuis six mois. Le taux à 10 ans des Etats-Unis a plus que doublé depuis le creux majeur du choc de l’invasion de l’Ukraine et a même gagné plus de 3 points de pourcentage depuis le creux majeur de mars 2020 (0,3%), à 3,5% à l’heure où ces lignes sont écrites. Le taux à 10 ans de la France n’a pas été en reste, avec un gain de 2,8 points de pourcentage depuis le point bas de 2020, à 2,3%, tout comme celui de l'Italie, qui a triplé en seulement 6 mois, à plus de 4% actuellement.

En seulement deux ans, c’est près de 7 années de chute tendancielle des taux d’intérêt à long terme qui ont été gommées, sur fond d’explosion de l’inflation et de durcissement monétaire accéléré des politiques des grandes banques centrales du monde développé ! Les taux à 10 ans évoluent en effet à proximité de leurs pics de 2014, en moyenne, dans les grandes puissances occidentales (Etats-Unis, Royaume-Uni, zone euro, Canada et Australie). “Et si ce (processus de remontée) n’était qu’un début ?”, s’interroge Véronique Riches-Flores, fondatrice de RichesFlores Research.

Du point de vue de l’analyse technique, le taux à 10 ans des Etats-Unis présente une configuration dangereuse. Il a en effet dépassé en juin dernier le pic majeur d’octobre 2018 (3,26%), qui constituait jusqu’à récemment une importante résistance. Il s’élance désormais à l’assaut de la résistance de 3,50% (pic de juin), dont un dépassement laisserait la porte ouverte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : le fonds spéculatif n°1 met en garde contre un krach massif
Google visé par une enquête sur le système de paiement de sa plateforme d'applications
Mere, le "Lidl russe", va quitter un autre pays européen
Amazon travaille sur un nouveau vaccin
Amazon : un sous-traitant employant plus de 600 personnes liquidé