Marchés français ouverture 5 h 16 min

Faut-il aller manger au Relais Plaza chez Jean Imbert?

·2 min de lecture

Nous avons testé le Relais Plaza, deuxième restaurant du palace parisien le Plaza Athénée, mais le premier à rouvrir depuis que le Top chef Jean Imbert a succédé à Alain Ducasse, le cuisinier le plus étoilé du monde. En attendant l'ouverture du gastronomique, en janvier sans doute, le fonctionnement et l'offre du Relais permettent de mieux comprendre le changement décidé par la direction du palace.

Ça n'a jamais été le restaurant dont on parle le plus à Paris, mais c'est de longue date, une valeur sûre du triangle d'or. Cantine chic et discrète pour hommes d'affaires. On le trouve à l'intersection de l'avenue Montaigne et de la rue du Boccador, après être passé devant l'entrée du Plaza Athénée, l'un des palaces les plus prestigieux de la capitale, avec sa porte à tambour monumentale et ses chasseurs empressés, dont le Relais Plaza est l'un des quatre restaurants. Cette ouverture était très attendue car c'est la première fois que les clients du Plaza et les autres ont l'occasion de goûter la cuisine du chef Jean Imbert qui a été choisi avant l'été pour remplacer qui régnait sur les brigades de l'établissement depuis plus de vingt ans et les avaient hissées à un très haut niveau d'excellence, couronné par le graal: trois étoiles à la table gastronomique de l'hôtel.

En choisissant un chef quadragénaire, devenu célèbre grâce à un concours télévisé, ami des artistes et des médias, connu pour une cuisine plus accessible que sophistiquée, le Plaza a surpris le petit monde de la gastronomie. Mais c'était bien le but, il fallait surprendre et créer l'événement dans une maison arrivée au sommet qui menaçait de ne plus attirer qu'une clientèle élitiste, exigeante mais vieillissante et de moins en moins nombreuse. Voilà pourquoi François Delahaye, le directeur général du groupe Dorchester pour la France, qui exploite outre le Plaza Athénée, l'hôtel Meurice, avait décidé d'appuyer sur le bouton "Reset". Un choix douloureux mais que l'on comprend mieux en regardant de près cette nouvelle offre.

Lire aussi

Une carte assez sage

La salle, immense a toujours sa déco inspirée de la salle à manger 1930 du paquebot Normandie. Piano, boiseries, banquettes, miroirs, bar, fresque au mur, on a là presque tous les éléments d'une grande brasserie parisienne. Pas très moderne. Mais c'est pourtant chaleureux, malgré ce grand espace. Le personnel est nombreux avec une belle diversité de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles