La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 496,55
    -103,82 (-0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Faurecia va racheter 60% de l'allemand Hella et proposer d'acquérir le reste

·2 min de lecture

Le groupe français Faurecia va racheter 60% de l'équipementier allemand Hella et souhaite acquérir l'ensemble du capital pour devenir un géant mondial de l'industrie. L'ensemble de l'opération pourrait valoriser l'entreprise à hauteur de 6,7 milliards d'euros.

Pas de trêve estivale dans les affaires: l'équipementier français Faurecia va racheter une part majoritaire dans son homologue allemand Hella et propose d'en acquérir la totalité pour créer un géant mondial de l'industrie.

Selon les termes de l'accord conclu avec les membres de la famille fondatrice d'Hella, Faurecia va acquérir la part de 60% du capital au prix de 60 euros par action, en déboursant 3,4 milliards d'euros en numéraire et via l'émission de nouvelles actions.

Parallèlement, le fournisseur va lancer une offre publique d'achat en numéraire sur l'ensemble des titres restants au prix de 60 euros par action. L'ensemble de l'opération pourrait alors représenter une valeur d'entreprise estimée à 6,7 milliards d'euros, selon un communiqué de Faurecia. Le financement de la transaction se fera par de la dette.

Hella, basée à Lippstadt et spécialisée dans la fabrication de dispositifs d'éclairage et de composants électroniques, compte 36.000 employés.

Le rapprochement entre les deux groupes donnera naissance à "un acteur majeur dans les domaines de l'électronique et des logiciels (software), avec un chiffre d'affaires de 3,7 milliards d'euros", soit "le 7ème fournisseur automobile mondial", indique Faurecia. Au total, le chiffre d'affaires combiné représente de l'ordre de 23 milliards d'euros cette année.

La clôture de l'opération, qui générera "une forte valeur pour tous les actionnaires", est prévue début 2022, selon le communiqué.

Elle traduit la volonté de Faurecia de transformer sa stratégie en pleine transition du marché vers la mobilité zéro émission et d'investir "dans des segments à forte croissance", en mettant l'accent sur l'innovation dans les technologies mobiles. "Ensemble, nous serons idéalement positionnés pour répondre aux évolutions stratégiques qui transforment notre industrie", affirme Patrick Koller, directeur général du groupe.

Lire aussi

"Faurecia et Hella se complètent parfaitement"

Parmi les objectifs visés: celui de réduire son expositi[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles