La bourse ferme dans 7 h 16 min
  • CAC 40

    6 538,89
    -39,71 (-0,60 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 072,12
    -30,47 (-0,74 %)
     
  • Dow Jones

    35 144,31
    +82,76 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1781
    -0,0026 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 797,70
    -1,50 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    31 549,46
    -868,91 (-2,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    879,86
    -35,63 (-3,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,85
    -0,06 (-0,08 %)
     
  • DAX

    15 484,01
    -134,97 (-0,86 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,88
    -61,55 (-0,88 %)
     
  • Nasdaq

    14 840,71
    +3,72 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 422,30
    +10,51 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    25 043,49
    -1 148,83 (-4,39 %)
     
  • GBP/USD

    1,3784
    -0,0040 (-0,29 %)
     

La FAO et l'OCDE prédisent une légère baisse des prix agricoles

·1 min de lecture
LA FAO ET L'OCDE PRÉDISENT UNE LÉGÈRE BAISSE DES PRIX AGRICOLES

PARIS(Reuters) - Les prix des produits agricoles de base devraient légèrement baisser au cours de la décennie à venir après une hausse au deuxième semestre 2020, alimentée par une forte demande en Chine et des contraintes sur la croissance de la production agricole mondiale, estime un rapport de la FAO et de l'OCDE publié lundi.

Dans leur rapport annuel conjoint sur les perspectives agricoles mondiales, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) jugent que la hausse de la productivité agricole et le ralentissement de la demande chinoise permettront de rééquilibrer le marché.

Les deux organisations estiment néanmoins que les émissions de gaz à effet de serre (GES) imputables à l'agriculture devraient augmenter de 4% pendant la décennie, nécessitant la mise en place de politiques en matière d'élevage, qui représente plus de 80% de cette hausse.

"Les pouvoirs publics devront donc déployer des efforts supplémentaires pour que le secteur agricole contribue réellement à la réduction mondiale des émissions de GES prévue par l'Accord de Paris", peut-on lire dans le rapport.

Les prix des produits agricoles de base ont grimpé en flèche depuis l'année dernière en raison de l'explosion des importations chinoises et de la contraction des stocks, ce qui a conduit la FAO à prévoir des coûts record cette année pour les importateurs de denrées alimentaires.

(Reportage Gus Trompiz; version française Kate Entringer)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles