La bourse ferme dans 4 h 46 min
  • CAC 40

    7 097,15
    -97,01 (-1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 241,11
    -58,50 (-1,36 %)
     
  • Dow Jones

    34 715,39
    -313,26 (-0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1330
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 833,10
    -9,50 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    34 275,33
    -3 163,17 (-8,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    916,35
    -78,91 (-7,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,79
    -1,76 (-2,06 %)
     
  • DAX

    15 669,68
    -242,65 (-1,52 %)
     
  • FTSE 100

    7 522,54
    -62,47 (-0,82 %)
     
  • Nasdaq

    14 154,02
    -186,23 (-1,30 %)
     
  • S&P 500

    4 482,73
    -50,03 (-1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    27 522,26
    -250,67 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    24 965,55
    +13,20 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,3557
    -0,0044 (-0,32 %)
     

Fanichet (SNCF Voyageurs): "Le train est l’outil privilégié pour décarboner"

·2 min de lecture

SOMMET DE L'ÉCONOMIE - En prélude au 8e Sommet de l'Economie qui se déroulera le 2 décembre, Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, détaille comment TGV, Ouigo et train du quotidien doivent prendre des parts de marché.

Comment le train peut-il avantageusement tirer profit de l’auto-bashing ?

Nous n’opposons pas les modes de déplacement. Le train, par sa vertu écologique, répond à la problématique environnementale posée par la voiture individuelle. Les transports pèsent pour 30 % des émissions de gaz à effet de serre et le train ne représente que 1% dans ces 30% alors que nous transportons 10 % des voyageurs. Le train peut devenir enfin la colonne vertébrale de la mobilité autour de la voiture partagée, du bus, du vélo. Le train est l’outil privilégié pour décarboner le mode de transport des Français.

Mais, au préalable, il fallait rétablir l’image-prix du TGV qui était dégradée ces dernières années : le TGV était perçu comme un mode de transport en commun beaucoup trop cher. Il fallait absolument baisser nos tarifs et revoir notre politique commerciale. C’est ce que nous avons fait cette année. Les lignes bougent. En l’espace de six mois, nous avons déjà vendu 1,4 million de cartes Avantage qui offrent d’importantes réductions et surtout des prix plafonnés même à la dernière minute. Il s’en vend 8.000 par jour, le double d’avant la crise !

Le train du quotidien va-t-il souffrir du retour en force du TGV ?

Nous faisons rouler 15.000 trains et assurons 5 millions de voyages par jour. Plus de 90 % de ces trains sont des trains du quotidien. Le TGV représente 500 à 600 trains par jour. Nous parlons beaucoup du TGV mais cela ne concerne pas tous les voyageurs. Mais le même client peut un jour prendre un Transilien et un autre jour un TGV. Notre objectif c’est de continuer à faciliter son parcours, quel que soit le train SNCF qu’il prend ou s’il en emprunte plusieurs en correspondance. Nous voulons encore simplifier l’achat du billet et l’accès à toutes les informations utiles pour faire en sorte que, post-Covid, le train s’impose comme le mode de transport préféré des Français.

La SNCF est-elle prête à affronter la concurrence qui débarque dès la fin de cette année ?

La SNCF ne pe[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles