La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 499,96
    -421,04 (-1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Le patron de Lidl France attaqué en justice par l’association Familles Rurales

·1 min de lecture

Familles Rurales hausse le ton. Selon les informations de Capital, l’association de défense des consommateurs, qui publie annuellement un observatoire des prix, a assigné Michel Biero, le directeur exécutif achats et marketing de Lidl France, devant le tribunal judiciaire de Paris pour dénigrement. L’affaire n’a pas encore été jugée sur le fond, mais vient d’être renvoyée devant le tribunal judiciaire de Paris, mercredi 26 mai.

Dans cette affaire, Familles Rurales réclame la bagatelle de 45.000 euros au cadre de Lidl, dont 30.000 euros pour le préjudice subi par l’association, ainsi que 15.000 euros supplémentaires pour le préjudice porté à la collectivité des consommateurs. Familles Rurales considère que le dirigeant de la chaîne de hard-discount a “jeté le discrédit sur l’Observatoire des prix 2018”, et ainsi porté atteinte à son image de marque pour des propos tenus sur France Inter, en février 2019.

Auprès d’un journaliste de la radio publique, Michel Biero avait expliqué que l’étude de Familles Rurales était une “honte”, car selon lui, l’association évalue des produits de gammes différentes pour établir son palmarès des prix. “C’est quand même n’importe quoi qu’une étude compare des choux et des carottes. On marche sur la tête”, avait fustigé le directeur exécutif achats et marketing de Lidl France. Dans son enquête, Familles Rurales établissait que les enseignes historiques de hard-discount comme Lidl ou Aldi étaient désormais plus chères sur les produits “premier prix” que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le gouvernement dévoile ses aides de sortie de crise à destination des entreprises
La collection de timbres contre le racisme de la poste espagnole fait polémique
Après 8 jours de yoga dans la forêt, un fugitif loue un hélicoptère et se rend
Covid-19 : pour la première fois depuis juillet, le Royaume-Uni n'enregistre aucun mort
Les dépenses de santé vont largement dépasser les prévisions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles