La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 304,34
    +115,29 (+0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Mais comment fait le coréen Hyundai pour percer en Europe, aux Etats-Unis, en Chine

Le groupe auto coréen annonce un investissement de dix milliards de dollars d'ici à 2025 aux Etats-Unis. Il est aux premières places outre-Atlantique, en Europe, en Chine, en Inde. Et il est le plus avancé dans l'électrification.

Il existe aujourd’hui deux rouleaux compresseurs dans l’automobile: le japonais et le coréen Hyundai Motor. Deux groupes présents partout dans le monde à qui rien ne semble résister. Hyundai Motor a ainsi encore annoncé dix milliards de dollars d’investissements aux Etats-Unis. Le constructeur a affirmé dimanche 22 mai qu'il investirait 5 milliards de dollars (4,7 milliards d'euros) dans le domaine des technologies de pointe (robotique, mobilité aérienne urbaine, conduite autonome, intelligence artificielle…). Hyundai Motor avait par ailleurs annoncé vendredi 5,5 milliards de dollars dans l’Etat de Georgie sur un grand site de véhicules électriques et de batteries. Le projet devrait au total créer 8.100 emplois et fabriquer 300.000 véhicules par an. L'objectif: devenir le troisième fournisseur de véhicules électriques outre-Atlantique. Les deux investissements sont prévus d’ici à 2025. C’est 2,5 milliards de plus aux Etats-Unis que ce qui avait été prévu l’an dernier. Des investissements annoncés à l’occasion de la visite du président américain Joe Biden à Séoul. Le groupe est très présent outre-Atlantique avec une part de marché record l’an dernier de 9,6% pour les deux marques Hyundai proprement dit et Kia. Soit 1,4 million d’unités.

Le groupe, qui a engrangé l’an dernier une marge opérationnelle de 5,7%, est également très implanté en Chine, en Inde, en Russie où il figure parmi les premiers constructeurs, Hyundai a effectué aussi une remarquable percée dans , où il est devenu le quatrième constructeur. Le coréen est même le seul constructeur automobile à y voir ses ventes grimper (+10,8% sur les quatre premiers de 2022). Il occupe 9,6% du marché, contre 7,2% il y a un an. Mais comment fait donc le cinquième constructeur automobile mondial, qui semble se jouer de la pénurie des semi-conducteurs? "Les Coréens ont un système de planification en amont, ils commandent très en avance leurs voitures aux sites de production", commente Eric Champarnaud. Le directeur du [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles