La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 107,08
    -118,53 (-0,41 %)
     
  • EUR/USD

    0,9782
    -0,0037 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 676,90
    +8,30 (+0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    20 100,09
    +339,17 (+1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    449,00
    +5,57 (+1,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,50
    -0,73 (-0,90 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 768,05
    +30,54 (+0,28 %)
     
  • S&P 500

    3 638,34
    -2,13 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1114
    -0,0010 (-0,09 %)
     

Faire la fête dans la rue à Barcelone pourrait bientôt vous coûter très cher

Attention si vous comptez festoyer dans les rues de Barcelone cet été, la municipalité a augmenté le tarif de ses amendes pour les consommations d'alcool sur la voie publique en groupe, connues sous le nom de " botellones".

Réputée pour ses soirées festives, Barcelone est devenue depuis plusieurs années la ville incontournable des jeunes noctambules du monde entier. Et face à l'affluence des fêtards, la municipalité a dû interdire la consommation d'alcool sur la voie publique. Les réunions pour boire la nuit, pouvant rassembler des dizaines voire des milliers de jeunes sur des places, des parcs ou des plages, appelées "botellones", sont donc interdites dans la cité espagnole.

Selon The Guardian, mardi 9 août, avec la popularité croissante de ces "botellones" depuis le Covid-19, la ville a décidé d'augmenter le tarif de ses amendes. Celles-ci peuvent désormais aller jusqu'à 600 euros, précisent nos confrères. Alors que jusqu'à présent, elles s'élevaient de 60 à 100 euros. Par ailleurs, si elles étaient payées dans un délai de trente jours, ces sanctions étaient réduites de 75 %. Dorénavant, le règlement rapide des amendes les réduira seulement de 50 %.

Selon Pedro Velázquez, le chef de la police municipale, entre le 2 et le 8 août, 747 personnes ont écopé d'une contravention, pouvant aller jusqu'à 100 euros, pour avoir bu dans la rue. Les amendes plus élevées seront imposées pour avoir causé un "trouble" ou un "comportement antisocial", dont la définition appartiendra à chaque agent, rapporte le média britannique.

Ces amendes avaient été instaurées en juillet 2002 par une loi controversée votée par l'ancienne administration espagnole de droite, certains y voyant une restriction de la liberté d'expression (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Retenu par son club, un footballeur rate son mariage et envoie son frère à sa place
La France n'est plus le premier exportateur d'électricité d'Europe (et de loin)
La fausse gendarme se fait arrêter à cause de ses vidéos TikTok
Enquête pour fraude fiscale : Donald Trump refuse de répondre à la justice
Le Portugal confronté à sa plus forte inflation depuis presque 30 ans
VIDÉO - Comment passer de bonnes soirées sans alcool