La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 487,67
    -237,64 (-1,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Faillites, chute de l’immobilier, crise de l’euro… “la hausse des taux pourrait faire surgir de mauvaises nouvelles”

Il faut remonter à la fin de l’année dernière pour retrouver les bonnes nouvelles avec la perspective de la fin d’une cinquième vague de Covid dominée par le variant Omicron, énormément contagieux mais beaucoup moins virulent. La crainte du virus a soudainement disparu partout dans le monde et après tant de restrictions et de confinements, la population n’a eu qu’une envie : vivre quel qu’en soit “le coût”. Une frénésie d’achat, de voyage, de loisirs, de sorties a saisi la planète après tant de privations et pour seule distraction son écran Netflix ou son écran de télétravail. Les ménages n’avaient le choix que d’épargner leurs salaires d’autant plus qu’ils ont été largement versés par les gouvernements en cas de besoin. La production pendant le Covid est restée au point mort, usines fermées, transports à l’arrêt et licenciements massifs dans l’aviation, l’automobile et surtout le secteur des loisirs notamment les hôtels et restaurants.

Dans le même temps, des secteurs entiers tiraient parti du Covid et notamment les GAFAM qui profitaient du télétravail, des livraisons via Internet… Amazon a vu ses profits bondir de 10 milliards de dollars en 2019 à 28 milliards en 2021, les bénéfices de Google multipliés par 2, Netflix par 3, Apple par 2, Nvidia par 3… Et avec des taux proches de 0%, le cours des GAFAM est monté au ciel. La sortie du Covid a donné plus envie aux consommateurs de manger un bon steak que d’ingurgiter une série sur Netflix, d’acheter une nouvelle voiture qu’une nouvelle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40, LVMH, TotalEnergies, Bouygues, Stellantis (Peugeot), bitcoin… au programme de Momentum cette semaine
Pourquoi l’inflation risque de rester durablement plus forte que prévu
“La zone euro est gravement menacée, quand reviendra “l’argent magique” de la BCE ?”
Pétrole, gaz, blé… “c’est l’été de tous les dangers pour les matières premières”
Il sera désormais plus facile de se désabonner d'Amazon Prime

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles