La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 772,81
    +2 739,55 (+5,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Facture du Covid: Pécresse et l'Etat enterrent la hache de guerre sur les transports d'Ile-de-France

·2 min de lecture

Valérie Pécresse réclamait des subventions de 1,3 milliard d'euros pour couvrir les pertes d'Île-de-France Mobilités (IDFM), dues à la crise Covid. Allant même jusqu'à suspendre ses versements à la RATP et la SNCF. Finalement, la présidente d'IDFM a obtenu des avances remboursables de près d'un milliard de la part de l'Etat.

Valérie Pécresse, présidente d'Ile-de-France Mobilités (IDFM), est parvenue à obtenir une aide de l'Etat qui lui permettra de continuer à faire fonctionner les transports publics de la région appauvris par le Covid-19, mais elle la juge "très insuffisante", donnant déjà rendez-vous à Matignon l'an prochain. "Après plusieurs mois de négociation, le Premier ministre a accepté que l'Etat accorde à Ile-de-France Mobilités une aide de 800 millions pour l'année 2021, à laquelle s'ajoute une aide de trésorerie de 274 millions d'euros, qui sera remboursée début 2022", a annoncé IDFM dans un communiqué lundi 11 octobre.

Le ministère des Transports a immédiatement fait remarquer que cette aide --qui doit encore être avalisée par le Parlement-- serait remboursable, et ne constitue pas une subvention. "Grâce à ce nouveau soutien, l'Etat montre qu'il est à nouveau au rendez-vous pour soutenir les investissements colossaux lancés sur le réseau de transports en commun en France", a commenté le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, cité dans un communiqué.

"Les modalités de remboursement (de cette avance) seront étudiées avec l'Etat afin de ne pas entamer la soutenabilité financière d'IDFM à court et à long terme", a-t-on précisé lundi soir dans l'entourage de Valérie Pécresse. La somme est en tout cas nettement inférieure , mais elle va lui permettre de payer à nouveau la RATP et la SNCF.

L'autorité régionale des transports avait en effet suspendu ses versements aux deux groupes publics, faute d'argent selon ses dirigeants --et aussi pour faire pression sur l'exécutif. IDFM avait déjà arrêté de payer pendant deux mois à l'été 2020 pour les mêmes raisons. Mais la RATP et la SNCF n'ont pas pour autant cessé de faire rouler leurs trains, RER, métros, trams et bus, ni l'an dernier, ni cette année. Pour les pertes de 2020, IDFM avait obtenu de l'Etat 1,16 milliard d'euros d'avance remboursable et 151 millions de subvention.

Batailles de chiffres

Mettant en avant les [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles