La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 594,24
    +24,57 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 958,21
    -1,82 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    26 220,52
    -438,59 (-1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1654
    -0,0024 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 880,50
    +12,50 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    11 607,19
    +219,32 (+1,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    264,10
    +0,47 (+0,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    35,59
    -0,58 (-1,60 %)
     
  • DAX

    11 556,48
    -41,59 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    5 577,27
    -4,48 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    10 848,26
    -337,33 (-3,02 %)
     
  • S&P 500

    3 242,79
    -67,32 (-2,03 %)
     
  • Nikkei 225

    22 977,13
    -354,81 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    24 107,42
    -479,18 (-1,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,2955
    +0,0032 (+0,24 %)
     

Facebook va interdire les messages niant ou minimisant la Shoah

franceinfo avec AFP et Reuters
·1 min de lecture

Critiqué à maintes reprises pour sa réticence à bannir les messages haineux de sa plateforme, Facebook va finalement interdire la publication de contenus négationnistes. Le patron de la firme, Mark Zuckerberg, l'a annoncé lundi 12 octobre dans un statut (lien en anglais) qui marque un profond revirement sur cette question sensible. "J'ai bataillé avec ce dilemme, entre soutenir la liberté d'expression et les dommages causés par le fait de minimiser ou de nier l'horreur de l'Holocauste", a reconnu le patron de Facebook. "J'ai évolué sur cette question en constatant une augmentation de la violence antisémite", a-t-il ajouté, évoquant un durcissement de la politique de Facebook sur les discours haineux.

"Nous retirons depuis longtemps les messages d'apologie des crimes motivés par la haine de l'autre et des tueries de masse, y compris l'Holocauste. Mais avec la montée de l'antisémitisme, nous étendons notre règle pour interdire tout contenu qui nie ou déforme l'Holocauste aussi", a-t-il déclaré. Le réseau social a prévenu que d'ici la fin de l'année, il redirigerait les gens qui recherchent des termes associés à l'Holocauste ou au négationnisme vers des sources fiables en dehors de Facebook.

Près d'un quart des Américains de 18 à 39 ans pensent que l'Holocauste est un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi