La bourse ferme dans 5 h 50 min
  • CAC 40

    5 961,84
    +167,69 (+2,89 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 437,35
    +95,18 (+2,85 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9871
    +0,0044 (+0,44 %)
     
  • Gold future

    1 717,40
    +15,40 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    20 169,46
    +586,87 (+3,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    452,47
    +17,12 (+3,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,23
    +0,60 (+0,72 %)
     
  • DAX

    12 520,20
    +310,72 (+2,54 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,74
    +109,98 (+1,59 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1333
    +0,0014 (+0,12 %)
     

Un Facebook sans publicité ? Apple aurait tenté de convaincre le réseau social, en vain

Selon les informations du Wall Street Journal, Apple a longtemps tenté de convaincre Facebook de lancer un abonnement payant, pour permettre aux utilisateurs de retirer les publicités. Ça n’a pas marché, en grande partie parce qu’Apple voulait une commission.

Avant de s’attaquer au business des publicités de Facebook, et de faire perdre des milliards de dollars à Meta, Apple aurait tenté d’avoir sa part. Dans un article publié le 12 août, le Wall Street Journal dévoile l’existence de conversations entre Apple et Meta entre 2016 et 2018. Leur objectif : trouver de nouveaux moyens de collaborer, puisqu’Apple était à l’époque particulièrement intrigué par le succès du réseau social sur son App Store. Avant de devenir ennemis jurés de la Silicon Valley, les deux groupes auraient tenté de monter une alliance.

Un Facebook sans pubs ? Des boosts pour les posts ?

Quand on lit l’article du Wall Street Journal, on se demande ce que Meta aurait gagné dans cette affaire. Tous les faits reportés donnent l’impression qu’Apple cherchait surtout un moyen de gagner de l’argent grâce à Facebook, sans vraiment expliquer en quoi un tel partenariat entre les deux géants aurait été bénéfique au groupe de Mark Zuckerberg. Il faut dire qu’Apple et Meta n’ont rien souhaité commenter, même s’ils ne démentent rien.

Dans les faits, ce que l’on apprend est qu’Apple et Meta se seraient régulièrement rencontrés entre 2016 et 2018 afin d’évoquer des « affaires communes ».

[Lire la suite]