La bourse ferme dans 40 min
  • CAC 40

    5 697,14
    -86,75 (-1,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 629,50
    -55,78 (-1,51 %)
     
  • Dow Jones

    31 143,27
    -258,74 (-0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,2129
    -0,0058 (-0,47 %)
     
  • Gold future

    1 730,90
    -44,50 (-2,51 %)
     
  • BTC-EUR

    39 341,57
    -2 886,36 (-6,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    953,18
    +20,04 (+2,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,19
    -1,34 (-2,11 %)
     
  • DAX

    13 760,92
    -118,41 (-0,85 %)
     
  • FTSE 100

    6 482,56
    -169,40 (-2,55 %)
     
  • Nasdaq

    13 198,97
    +79,54 (+0,61 %)
     
  • S&P 500

    3 827,02
    -2,32 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3952
    -0,0061 (-0,44 %)
     

Facebook se préparerait à poursuivre Apple en justice pour pratiques anticoncurrentielles

·2 min de lecture

Les deux géants de la tech ne semblent pas prêts d'enterrer la hache de guerre. Facebook prépare depuis des mois un dossier pour engager des poursuites contre Apple et ses pratiques perçues comme anti-concurrentielles, selon le site The Information, alors que la tension monte entre le fabricant de l'iPhone et plusieurs grandes sociétés. Le géant des réseaux sociaux a fait appel à un cabinet d'avocats pour préparer une plainte contre son rival.

La plainte accuserait Apple "d'abuser de son pouvoir sur le marché des smartphones pour forcer les développeurs d'applications à suivre des règles de l'App Store que les propres applications d'Apple n'ont pas à suivre", selon un article publié par The Information jeudi 28 janvier. La dernière mise à jour du système d'exploitation mobile iOS d'Apple, prévue pour cette année, va obliger les éditeurs d'applications à faire preuve de transparence sur la collecte et l'utilisation des informations personnelles des utilisateurs.

À lire aussi — Facebook déclare la guerre à Apple sur les données personnelles

Ils devront aussi demander aux usagers leur permission pour les suivre à la trace, une fonctionnalité essentielle pour le ciblage publicitaire.

Or les développeurs d'applications, des réseaux sociaux aux jeux vidéo en passant par le e-commerce, le divertissement ou la bureautique, n'ont pas d'autre choix que de passer par l'App Store, la plateforme de téléchargement d'iOS, pour atteindre les centaines de millions de consommateurs équipés d'iPhone ou d'iPad.

"Comme nous l'avons dit à plusieurs reprises, nous pensons qu'Apple se comporte de façon anti-compétitive en utilisant son contrôle de l'App Store pour dégager plus de profits et aux dépens des petits éditeurs et petites entreprises", a réagi un porte-parole de Facebook pour l'AFP, sans confirmer une éventuelle plainte en préparation.

"Apple a tout intérêt à utiliser sa position de plateforme dominante pour interférer avec la manière dont nos applications et d'autres applications (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Selon Elon Musk, un singe peut 'jouer à des jeux vidéo par la pensée' grâce à une puce Neuralink dans son cerveau
En Russie, se connecter à Internet grâce à Starlink d'Elon Musk pourrait être passible d'une amende
Le vaccin à dose unique de Johnson & Johnson montre une efficacité de 66% contre le Covid-19
Xiaomi dévoile "Mi Air Charge", un système de recharge de téléphone à distance
Dogecoin, une cryptomonnaie lancée comme une farce, bondit de 264% grâce à un forum Reddit