Marchés français ouverture 2 h 4 min

Facebook, Microsoft, IBM... La tech américaine reçue à l'Elysée la semaine prochaine

latribune.fr

La tech américaine sera de passage à l'Elysée la semaine prochaine. Une cinquantaine de dirigeants de grandes entreprises du numérique seront reçus le 23 mai - dont Mark Zuckerberg (Facebook), Satya Nadella (Microsoft ), Brian Krzanich (Intel) et Virginia Rometty (IBM). Le président Emmanuel Macron s'entretiendra avec eux des bénéfices liés à l'innovation technologique et des efforts croissants demandés aux entreprises sur la protection de la vie privée, les règles sociales, la lutte contre la haine et la désinformation et la fiscalité. Certaines entreprises annonceront à cette occasion des investissements et des embauches en France, a précisé l'Elysée.

Les invités participeront à un sommet nommé "Tech for good", au cours duquel il y aura un déjeuner avec Emmanuel Macron suivi de tables rondes avec des ministres et le chef du gouvernement sur les thèmes du travail, de l'éducation et de l'inclusion. A cette occasion, les participants émettront des recommandations à l'adresse des Etats et prendront des engagements sur des sujets de responsabilité sociale et environnementale ou philanthropiques.

Seront également notamment présents le 23, le président rwandais Paul Kagame, les dirigeants d'Uber, Samsung, SAP, Palantir, Wikimedia Foundation, Mozilla Foundation, des intellectuels travaillant sur les technologies et des dirigeants de La Poste, la SNCF, la RATP, Sanofi, BNP Paribas ou encore Thales.

Une discussion "franche" entre Macron et Zuckerberg

Quelques semaines seulement après le scandale Cambridge Analytica qui a éclaboussé Facebook, "les discussions vont être assez rudes", prédit-on à l'Elysée. Emmanuel Macron aura un entretien bilatéral avec Mark Zuckerberg, lors duquel ils aborderont tous les sujets de manière "très franche", ajoute-t-on.

Le réseau social est accusé de laxisme pour avoir permis à

(...) Lire la suite sur La Tribune.fr


Données personnelles : Facebook fait enfin le ménage dans ses applis tierces
Devenir payant, l'issue de secours de Facebook ?
Microsoft de plus en plus dépendant de son cloud
IBM France signe un accord de rupture conventionnelle collective