Marchés français ouverture 3 min
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1366
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    24 928,12
    +800,27 (+3,32 %)
     
  • BTC-EUR

    37 014,66
    +392,37 (+1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    999,35
    +4,60 (+0,46 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

Facebook fait fermer des groupes antivaccin virulents

·1 min de lecture
Meta, la maison mère de Facebook, a annoncé avoir démantelé des réseaux antivaccin qui harcelaient des médecins ou des journalistes. 
Meta, la maison mère de Facebook, a annoncé avoir démantelé des réseaux antivaccin qui harcelaient des médecins ou des journalistes.

Facebook poursuit sa lutte contre la désinformation en matière sanitaire. Meta, sa maison mère, a annoncé, mercredi 1er décembre, avoir procédé au démantèlement de plusieurs réseaux malveillants qui centraient leur action sur le vaccin, n?hésitant pas à harceler des professionnels. Selon Mike Dvilyanski, directeur des enquêtes sur les menaces émergentes du groupe américain, les membres de ces réseaux « insultaient des médecins, des journalistes et des élus », les traitant parfois de « supporteurs des nazis » à cause de leurs engagements provaccin. Selon eux, « la vaccination obligatoire conduirait à une dictature du sanitaire ».

Selon Mike Dvilyanski, le réseau était baptisé « V_V », et menait une campagne d?intimidation et de harcèlement de masse contre des personnalités de la santé, des médias et de la politique, en Italie et en France. Les auteurs de cette opération se coordonnaient notamment via la messagerie Telegram, où les volontaires avaient accès à des listes de personnes à cibler et à des « formations » pour échapper à la détection automatique par Facebook. Leur tactique consistait notamment à laisser des commentaires sous les messages des victimes plutôt que de poster des contenus, et à utiliser des orthographes légèrement modifiées comme « vaxcinati » au lieu de « vaccinati », pour dire « les personnes vaccinées » en italien.

À LIRE AUSSIÉtats-Unis : Facebook, Google et Twitter convoqués pour la désinformation

Un « mouvement populiste tentaculaire [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles