Marchés français ouverture 8 h 37 min
  • Dow Jones

    34 792,67
    -323,73 (-0,92 %)
     
  • Nasdaq

    14 780,53
    +19,24 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1841
    -0,0027 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 700,35
    +1 083,28 (+3,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    977,06
    +50,30 (+5,43 %)
     
  • S&P 500

    4 402,66
    -20,49 (-0,46 %)
     

Facebook a encore payé un impôt ridicule en 2020

·1 min de lecture

“Facebook va payer de plus en plus d'impôts en France. Et c'est normal. À beaucoup d'égards désormais Facebook est aussi une entreprise française, il était donc normal de changer notre système de notre déclaration fiscale. C'était une question de justice”, promettait il y a deux ans le patron de la filiale française Laurent Solly.

En réalité, la charge d’impôts de la filiale française s’est élevée à seulement 4 millions d’euros l’an dernier, selon ses comptes obtenus par Capital. Certes, c’est deux fois plus qu’en 2017. Explication : le californien, qui jusqu’à présent déclarait en Irlande le chiffre d’affaires réalisé en France, s’est mis à en déclarer une partie auprès du fisc hexagonal. Précisément, il s’agit des revenus engrangés auprès des “grands clients”, c’est-à-dire les grandes entreprises. Résultat : le chiffre d’affaires déclaré en France est passé de 56 à 616 millions d’euros entre 2017 et 2020. L’impôt payé a donc aussi augmenté.

A lire aussi - Lourd redressement fiscal pour la filiale française de Facebook

Toutefois, le réseau social est encore loin d’être exemplaire. En effet, le chiffre d’affaires déclaré au fisc pour 2020 reste environ trois fois moins élevé que le chiffre d’affaires réellement engrangé sur le territoire français, qui peut être estimé à 1,7 milliard d’euros. En effet, le réseau social revendique 39 millions d’utilisateurs par mois dans l’Hexagone fin 2020. Or chaque utilisateur européen a généré l’an dernier un revenu de 50,95 dollars, soit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

EssilorLuxottica et GrandVision se marient pour créer un géant de la lunette
LinkedIn : un pirate met en vente les données de millions d'utilisateurs
HRS, Believe, Aramis… envolée des introductions en Bourse à Paris !
”La gratuité n’est pas un choix économique ou social, c’est un choix politique”
Restructuration en France chez SoftBank Group : la production du robot Pepper mise en pause

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles