La bourse ferme dans 2 h 33 min

Facebook accuse une enquête européenne de menacer la vie privée de ses salariés

Retour à l'envoyeur. Facebook a lancé un recours en justice contre une enquête de la Commission européenne sur son utilisation des données personnelles, selon un article publié par le Financial Times lundi 27 juillet. Et le motif ne manque de sel, étant donné le modèle économique du géant américain : l'entreprise proteste contre les demandes de renseignements de l'institution, qui le pousseraient à dévoiler des informations privées sur ses employés. "La nature exceptionnellement large des requêtes de la Commission implique que nous devions transmettre des documents pour la plupart non pertinents (...), dont des éléments très sensibles telles que des informations médicales des salariés, des documents financiers personnels, et des données privées sur des membres de leur famille", a affirmé Tim Lamb, directeur juridique en charge de la concurrence et de la régulation au sein de l'entreprise, auprès du quotidien britannique. La requête de Facebook sera examinée par le Tribunal de l'Union européenne, la juridiction de première instance de l'UE.

Selon les informations du Financial Times, la Commission européenne a demandé à Facebook tous ses documents contenant des mots-clés tels que "question importante" ("big question"), "gratuitement" ("for free"), "mauvais pour nous" ("not good for us") et "arrêt" ("shutdown"). "Des fonctionnaires de l'UE ont indiqué qu'ils suivaient la procédure normale des contrôles antimonopole, et qu'ils ne s'intéressaient pas à des détails personnels

Lire la suite